Passer au contenu principal

La riche histoire d’égalité des genres à Medavie


Partager cette publication

Medavie a été façonnée par un leadership extraordinaire, qui remonte au début des années 1940 lorsqu’un groupe d’hommes et de femmes, préoccupé par le coût et la disponibilité des soins de santé de qualité, s’est rassemblé dans un hôtel à Pictou, en Nouvelle-Écosse. Ces personnes rêvaient de quelque chose que le système de santé public ne pouvait pas offrir. Guidés par les idéaux d’un système de remboursement des soins de santé sans but lucratif, ils ont fondé une coopérative dans l’objectif de concrétiser leur vision.


Notre première directrice générale était une femme

Ruth-Cook-Wilson.jpg?mtime=20200303092749#asset:24900:xs

Une photo de Ruth Cook Wilson

Parmi ce groupe d’acteurs du changement se trouvait une figure importante et future première directrice générale de la coopérative qui allait plus tard devenir Medavie, la Maritime Hospital Service Association (MHSA). Il s’agissait de Ruth Cook Wilson, première femme en Amérique du Nord à porter le titre de directrice générale.

Mme Wilson a dirigé la MHSA de la fondation de l’association jusqu’à sa retraite en 1958, soit pendant une période de 15 ans. Cette administratrice perçue comme hautement compétente et innovatrice a jeté les bases de ce qui allait devenir Medavie. Une résolution du conseil d’administration en son honneur reconnaît le rôle important que Mme Wilson a joué afin d’offrir la couverture et les régimes de Blue Cross Blue Shield au public. Elle a ouvert la voie à la création du premier régime prépayé pour les services médicaux au Canada atlantique. Elle a par la suite travaillé dans le domaine des soins de santé à l’échelle nationale et internationale.

C’est grâce à des personnes comme Mme Wilson que nous bénéficions des soins de santé tels que nous les connaissons aujourd’hui. Leur travail acharné et leur dévouement absolu ont permis de concrétiser la philosophie des soins de santé sans but lucratif, au profit de millions de Canadiens. L’incidence de leurs contributions au système de soins de santé canadien est incommensurable.

Nous sommes chanceux que Medavie soit encore dirigée par des personnes qui, guidées par les mêmes idéaux que les pionniers de Pictou, travaillent sans relâche pour créer un avenir plus sain pour les Canadiens.


Nous connaissons la valeur de la diversité et de l’inclusivité

« Les entreprises et les gestionnaires forts savent à quel point les perspectives et les expériences diversifiées sont enrichissantes et donnent lieu à des orientations et à des décisions plus judicieuses et percutantes », affirme Bernard Lord, chef de la direction de Medavie, dans un article du journal The Globe and Mail (en anglais seulement) sur les avantages offerts par la diversité dans le monde des affaires.

Nous sommes conscients qu’il y a de nombreux avantages à avoir des femmes gestionnaires au sein de notre entreprise, notamment parce qu’elles agissent à titre de modèles et de mentores pour les autres femmes. Une étude de KPMG sur le leadership féminin révèle que 86 % des femmes exposées à davantage de gestionnaires féminines sont encouragées à faire progresser leur carrière.

De plus, les femmes sont aussi qualifiées que les hommes pour occuper des postes de gestion, tant par leur formation que par leur expérience. Selon Statistique Canada, en 2015 pas moins de 35 % des Canadiennes détenaient un certificat ou un diplôme universitaire par rapport à 30 % des hommes.

Les conclusions d’une étude du magazine Harvard Business Review sur les différences entre le leadership féminin et masculin démontrent que les femmes possèdent les compétences de base considérées comme étant les plus importantes dans l’efficacité globale du leadership (selon 30 années de recherche). D’après les résultats de cette étude, les femmes obtiennent de meilleurs résultats que les hommes pour ce qui est de « prendre soin » : établir des relations, inspirer et motiver les autres et pratiquer l’autoperfectionnement. Elles surpassent également de loin leurs collègues masculins quant à la « prise en charge », soit sur le plan de l’initiative et de la production de résultats.


Nous sommes conscients que nous pouvons en faire plus pour favoriser l’avancement des femmes

Malgré tout, les femmes ont encore du chemin à faire pour gravir les échelons du monde du travail au Canada. En fait, un rapport de 2017 sur l’inégalité des genres réalisé par McKinsey démontre que seulement 25 % des postes de vice-président et 15 % des postes de directeur général sont occupés par des femmes dans le milieu du travail canadien.

Pourtant, selon ce même rapport, le fait de pallier les inégalités des genres offre un retour positif aux entreprises qui investissent dans le leadership inclusif. En effet, le rendement des entreprises dont la haute direction comprend plus de femmes tend à être plus élevé : 37 % des gestionnaires dans les entreprises à rendement élevé sont des femmes comparativement à 19 % des gestionnaires dans les entreprises dont le taux de rendement est plus bas.

Alors, comment pouvons-nous aider davantage de femmes à franchir le « plafond de verre » et à obtenir des rôles de gestionnaire? Nous croyons qu’il existe plusieurs façons de promouvoir le leadership inclusif, notamment en investissant dans le perfectionnement professionnel et la formation des gestionnaires.

De manière plus significative, nous devons bâtir des cultures qui favorisent l’inclusivité et la diversité et qui visent à améliorer l’engagement des employés, à renforcer l’image de marque et à appuyer les efforts en matière de recrutement et de rétention.

L’étude menée par McKinsey révèle que les entreprises dont le taux de diversité est élevé (diversité de genre, ethnique ou raciale) sont de 15 à 35 % plus susceptible d’avoir un rendement financier supérieur à la moyenne nationale au sein de leur industrie.


L’égalité des genres est un enjeu qui ne touche pas seulement les femmes

Évidemment, l’égalité des genres ne touche pas seulement les femmes, il s’agit d’un enjeu sociétal et financier. Selon le rapport McKinsey, le fait d’éliminer les obstacles qui empêchent les femmes d’accéder au sommet pourrait injecter pas moins de 150 milliards de dollars dans l’économie canadienne d’ici 2026. Si le fossé entre les genres était entièrement comblé, ce montant pourrait atteindre 420 milliards de dollars.

La Journée internationale des femmes est l’occasion idéale de célébrer les réussites des femmes, tout en faisant la promotion d’une société plus égalitaire. Le thème de cette année, tous pour l’égalité, invite l’ensemble de la société à faire tout en son possible, individuellement et collectivement, pour provoquer le changement et ainsi bâtir un monde plus sain, plus prospère et plus harmonieux. C’est un objectif qui nous rejoint tous.


Consultez nos possibilités de carrière

Vous êtes à la recherche d’une carrière riche de sens, au sein d’une entreprise qui promeut un leadership inclusif et la diversité?

1779318 657127737683915 1666962406 N

Croix Bleue Medavie

Depuis plus de 75 ans, Croix Bleue Medavie est un partenaire reconnu en matière de services de santé pour les...