Passer au contenu principal

Le diabète en milieu de travail

Tendances et solutions partie 1


Partager cette publication

À propos de ce blogue : Ce blogue en deux volets vise à dresser un portrait complet du diabète, l’une des principales sources de dépenses en assurance soins de santé. Dans ce premier volet, nous traiterons des répercussions profondes qu’engendre le diabète en milieu de travail. Dans le deuxième volet, nous aborderons les stratégies efficaces que les employeurs peuvent utiliser pour aider les employés à prévenir et à gérer la maladie, tout en contrôlant le coût des assurances.

Ce que les employeurs devraient savoir au sujet du diabète

Le diabète est une maladie chronique et parfois mortelle dont la prévalence a atteint une proportion épidémique au Canada.

À l’heure actuelle, 11 millions de Canadiens vivent avec le diabète ou le prédiabète, soit deux fois plus qu’en l’an 2000. D’ici 2020, plus d’un tiers des Canadiens sera atteint de diabète de type 2 ou de prédiabète. On prévoit que les répercussions économiques du diabète au pays atteindront alors 16,9 milliards de dollars, comparativement à 6,3 milliards de dollars en l’an 2000.

Hausse du coût des médicaments

Cette tendance est visible dans nos propres données. En effet, au cours des 10 dernières années, nous avons observé un bond de 52 % du nombre d’adhérents qui se font rembourser des médicaments visant à traiter le diabète de type 2. Pendant la même période de 10 ans, le coût d’une demande de règlement pour ce type de médicament a grimpé de 46 %.

Remarque : Pas moins de 90 % des demandes de règlement liées au diabète concernent le diabète de type 2, qui est caractérisé par une incapacité de l’organisme à réguler la quantité de glucose présente dans le sang. Le diabète de type 1, qui survient lorsque l’organisme ne produit aucune insuline (l’hormone qui contrôle le taux de sucre dans le sang), compte pour 5 à 10 % des demandes de règlement.

La maladie chronique la plus coûteuse

Le diabète surpasse toutes les autres maladies chroniques pour ce qui est des coûts du traitement. En fait, le coût moyen des demandes de règlement pour médicaments est quatre fois plus élevé dans le cas du diabète que dans le cas des troubles de santé mentale. Le coût moyen des médicaments par demandeur au Canada atlantique est de 1 278 $ pour le diabète, par rapport à 327 $ pour les troubles de santé mentale. Ce montant ne tient pas compte des coûts liés à l’invalidité, pas plus que de la perte de productivité attribuable à l’absentéisme et au présentéisme.

Un fort impact économique

Cette tendance a des conséquences importantes pour les employeurs canadiens, comme l’illustrent ces statistiques de Diabète Canada:

  • Plus de 20 personnes reçoivent un diagnostic de diabète toutes les heures, tous les jours.
  • Plus de la moitié des nouveaux cas de diabète touchent des personnes en âge de travailler.
  • Les personnes atteintes de diabète dépensent jusqu’à trois fois plus que les autres Canadiens en frais médicaux.
  • Les employés qui souffrent de diabète s’absentent de 2 à 10 jours de plus par année comparativement à leurs collègues.
  • Les employés atteints de diabète sont trois fois plus susceptibles que leurs collègues de devoir prendre leur retraite prématurément en raison de leur maladie.

Comme on peut le voir, la prévalence croissante du diabète en milieu de travail a de lourdes conséquences pour tous.

Principales causes

Qu’est-ce qui explique cette épidémie?

  • Hausse du taux d’obésité: Environ 60 % des Canadiens ont un excès de poids.
  • Sédentarité croissante: 50 % des Canadiens de plus de 12 ans sont inactifs.
  • Vieillissement rapide de la population: Le risque de diabète augmente en flèche après l’âge de 40 ans

Coûts associés au diabète

La prévalence croissante du diabète en milieu de travail est aggravée par un autre phénomène : la hausse du coût des traitements, attribuable à l’arrivée de nouveaux médicaments novateurs et traitements d’association sur le marché.

Traitements multiples

Nous sommes passés de deux classes de médicaments pour traiter le diabète (sulfonylurées et metformine) à des centaines d’options de médicaments utilisés dans le cadre de différentes associations thérapeutiques. Au cours des 10 dernières années, le pourcentage des adhérents qui prennent trois antidiabétiques ou plus est passé de 14 à 26 %.

Résultat : les dépenses totales associées au traitement, y compris les fournitures, représentent maintenant de 13 à 15 % des dépenses totales en médicaments d’un régime d’assurance.

Complications du diabète

En l’absence de traitement, le diabète peut entraîner des complications qui donnent souvent lieu à une demande de prestations d’invalidité.

  • Maladie cardiaque – Les personnes atteintes de diabète sont de deux à quatre fois plus susceptibles de présenter une maladie cardiaque ou un AVC.
  • Cécité – Le diabète est la principale cause de cécité chez les personnes de moins de 65 ans.
  • Insuffisance rénale – Un tiers des personnes qui souffrent de diabète depuis 15 ans ou plus présentent une insuffisance rénale.
  • Dépression – 30 % des personnes atteintes de diabète présentent des symptômes de dépression, tandis que 10 % d’entre elles souffrent de dépression majeure.
  • Dommages aux nerfs – Sept amputations non traumatiques sur dix sont causées par des dommages nerveux associés au diabète.

Ajoutons que même lorsque le diabète n’est pas le principal diagnostic dans le cadre d’un dossier d’invalidité, il peut ralentir le rétablissement et le retour au travail.

En outre, les médicaments utilisés pour traiter chacune des complications du diabète entraînent des coûts importants.

Nous avons brossé un portrait assez sombre des répercussions économiques du diabète pour les entreprises canadiennes. La situation n’est toutefois pas sans issue. Les employeurs peuvent prendre des mesures pour aider les employés à réduire leur risque de diabète, voire prévenir l’apparition de la maladie, et ainsi atténuer la hausse des coûts liés aux médicaments et à l’invalidité. Dans la deuxième partie de ce blogue, nous nous intéresserons aux approches en matière de prévention, de mieux-être et de gestion de la maladie qui peuvent aider les employeurs à promouvoir et à protéger la santé de leurs employés et de leur entreprise.

Image de Anne Marie Smith

Anne-Marie Smith

Anne-Marie Smith est responsable des services professionnels au sein de l’équipe des Solutions de gestion des...