Passer au contenu principal

Invalidité : Tour d’horizon de la situation. Principales tendances, outils et tactiques (Partie 2 de 3)


Partager cette publication

Voici la deuxième partie de notre blogue en trois parties sur la gestion de l’invalidité. Dans la première partie, nous nous sommes penchés sur les tendances dans le secteur de la gestion de l’invalidité, en particulier sur la hausse des demandes de prestations attribuables à des problèmes de santé mentale. Aujourd’hui, nous aborderons les meilleures pratiques que les employeurs peuvent adopter pour réduire les risques de maladie et de blessure, contenir les coûts de leur régime et favoriser un retour au travail rapide et sécuritaire des employés.

  • Gagner l’adhésion de tous – La création d’une culture de mieux-être physique et mental exige que tous les employés prennent part à l’aventure. Idéalement, les membres de la haute direction agiront comme champions de la santé et du mieux-être et donneront l’exemple en adoptant de saines habitudes de vie.
  • Garder les employés informés – Pour susciter l’adhésion des employés, les entreprises se doivent de communiquer clairement les objectifs et les avantages de leur stratégie en matière de santé et de mieux-être. Plusieurs options sont possibles à cet effet : courriels ciblés, feuillets déposés sur les bureaux, dîners-causeries et séances de discussion ouvertes.
  • Investir dans la formation – Le but est d’aider les gestionnaires à agir avant que les problèmes de santé potentiels n’atteignent l’étape de l’invalidité. La formation doit notamment porter sur les façons de reconnaître les problèmes de santé mentale chez les employés. Plus les symptômes sont détectés promptement, plus le traitement et le rétablissement seront rapides, ce qui peut permettre de prévenir une absence ou faciliter le retour au travail.
  • Favoriser une intervention précoce – Il est important d’intervenir de façon proactive dans le cas des demandes de prestations qui exigent un traitement particulier afin de permettre une résolution rapide du cas, voire éviter l’absentéisme. Les recherches indiquent que 80 % des employés en invalidité qui reçoivent un traitement précoce se rétablissent complètement. Selon une étude, les employés qui bénéficient d’une intervention précoce reprennent le travail 20 % plus rapidement que prévu, soit 2,7 semaines avant la date attendue de retour au travail.
  • Miser sur la prévention – La prévention permet de diminuer la fréquence et la gravité des blessures et des maladies. Les initiatives de prévention doivent promouvoir non seulement le bien-être physique, mais également le bien-être mental. Elles peuvent reposer sur un éventail de ressources en gestion de la santé, par exemple un programme d’aide aux employés et à leur famille ou un outil en ligne d’évaluation des risques pour la santé.

Notre garantie Gestion des maladies chroniques est un bon exemple de programme qui peut aider les employés à devenir des acteurs de leur santé et à prévenir les maladies et leurs effets potentiellement invalidants, voire à repousser leur apparition. Comment? En offrant aux employés un accès direct à des services remboursés d’encadrement individuel sur la santé et de formation sur la gestion des maladies, fournis par des spécialistes de notre réseau de professionnels de la santé, sans recommandation d’un médecin. Une couverture est actuellement offerte pour les services de soutien et d’éducation en matière de santé pulmonaire (asthme, MPOC), l'éducation et les soins relatifs au diabète, les services en santé cardiovasculaire (hypertension et hypercholestérolémie) et les services et le soutien pour cesser de fumer.

  • Services d’éducation et d’accompagnement en matière de santé – Selon le Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé 2018, les employés seraient très heureux d’avoir accès à de tels services. Pas moins de 84 % des répondants atteints d’une maladie chronique aimeraient en savoir plus au sujet de leur maladie et de son traitement, tandis que 75 % d’entre eux seraient susceptibles d’avoir recours aux services de consultation d’un pharmacien si de tels services étaient couverts par leur régime.
  • Instaurer une politique – Toute stratégie de prévention et de gestion de l’invalidité devrait comporter une politique définissant clairement les rôles et les responsabilités des gestionnaires. Cette politique doit également énoncer les règles et les délais que les employés doivent respecter lorsqu’ils s’absentent en raison d’une blessure ou d’une maladie. Par exemple, un employeur peut préciser que l’employé est tenu de consulter un médecin une semaine après le début de son absence.
  • Être ouvert aux mesures d’adaptation – Nous collaborons avec les employeurs pour établir un plan qui facilite le retour au travail de l’employé. Selon la nature et l’étendue du problème à l’origine de l’invalidité, les mesures d’adaptation peuvent prendre la forme d’une modification des tâches ou des heures de travail de l’employé, de façon à permettre un retour graduel. Il est également possible d’offrir un autre poste à l’employé ou de lui proposer de travailler à partir de la maison.
  • Améliorer l’accessibilité – Le fait de rendre le milieu de travail plus accessible permet aux personnes atteintes d’un handicap physique d’être pleinement actives sur le marché du travail. Selon un rapport récent du Conference Board of Canada, l’adoption de meilleures mesures d’adaptation en milieu de travail aurait pour effet d’accroître l’activité économique globale de 16,8 milliards de dollars d’ici 2030.
  • Rester au fait des tendances – Il y a de nombreuses bonnes raisons de suivre les tendances. Qu’il s’agisse de psychothérapie en ligne ou de pharmacogénétique, les employeurs doivent être à l’affût des avancées dans le domaine de l’intelligence artificielle et des technologies afin de les intégrer à leurs pratiques. Ils doivent en faire une priorité, compte tenu de l’environnement dans lequel nous évoluons, qui se caractérise par une évolution constante, son rythme rapide et sa grande complexité.
  • Mesurer les résultats – En gestion de l’invalidité comme dans tous les domaines, il est primordial d’avoir la capacité de mesurer les résultats obtenus. Les employeurs qui ont un régime collectif de Croix Bleue Medavie peuvent générer des rapports d’invalidité au moyen du portail des administrateurs de régimes collectifs accessible sur notre site Web. Nos outils de production de rapports offrent des fonctions d’analyse des données que les employeurs peuvent utiliser pour mesurer l’efficacité de leurs programmes et aider les employés à améliorer leur santé.

Les défis sont certes nombreux, mais ils offrent une formidable occasion d’améliorer l’accès des employés à des soins de qualité tout en assurant la pérennité des régimes. Ne manquez pas de la saisir!

Note de la rédaction : Ce blogue se fonde sur un webinaire intitulé « Disability 360 : Surveying the Disability Management Landscape » qui a été présenté le 7 juin dans le cadre de notre série d’occasions de formation continue Learn-and-earn. Pour vous inscrire à de prochains webinaires, envoyez un courriel à [email protected].

Image de Marc Avaria

Marc Avaria

Marc Avaria occupe des postes de haute direction dans l’industrie de l’assurance collective depuis plus de 20...
Image de Travis Kelly

Travis Kelly

Dans le cadre de ses fonctions, il est responsable de nombreuses activités, comme l’assurance de la qualité et...