Passer au contenu principal

Maximisez votre régime grâce aux données 2019

Principales tendances et conclusions


Partager cette publication

Introduction : Derek Weir, chef de service, Solutions de régimes de soins de santé à Croix Bleue Medavie, a examiné en profondeur les dernières tendances et analysé nos données afin d’en tirer des observations qui vous aideront à prendre des décisions éclairées en matière de garanties. Dans cet article, Derek aborde les principales conclusions de sa recherche et de son analyse, puis les explique en détail.

Les trois principales tendances :

Comprendre les données

  • Les dépenses générées par les médicaments spécialisés (soit les médicaments qui coûtent 10 000 $ ou plus annuellement) continuent d’augmenter relativement au total des dépenses en médicaments; elles représentaient 31 % du coût des médicaments par personne en 2018.
  • Le nombre de demandes de règlement visant le traitement des maladies mentales et des maladies chroniques continue de s’accroître. Parmi les dix garanties de soins de santé complémentaires (SSC) les plus utilisées, les services en santé mentale connaissent l’augmentation la plus rapide.
  • L’utilisation des services d’un professionnel de la santé continue d’augmenter, particulièrement la massothérapie; 15 % des adhérents* présentent des demandes de règlement visant cette garantie et le coût annuel est de plus de 100 $ par adhérent.

Les trois principales conclusions : Utiliser les données

1. Portez un regard nouveau sur votre régime d’assurance: Les conseillers peuvent jouer un rôle en faisant des recommandations aux employeurs pour les aider à optimiser les dépenses de leur régime.

2. Demandez-vous si les dépenses de votre régime sont optimales en fonction de ses objectifs: L’argent que vous dépensez vous permet-il d’atteindre vos objectifs en matière d’assurance ou est-il mal investi?

3. Évaluez si des économies potentielles peuvent être réinvesties dans des garanties qui correspondent à vos objectifs en matière d’assurance: Comment épargner et investir les économies dans des garanties dont les employés veulent et ont besoin, par exemple en augmentant le maximum payable pour les services d’un psychologue? Quelles modifications peuvent être apportées du côté des médicaments pour limiter les coûts tout en s’assurant que les employés ont accès au traitement qui leur convient?

Aperçu des résultats : Tirer des enseignements des données

Total des dépenses en santé

« Bien que les soins de santé complémentaires représentent seulement le tiers des dépenses totales en santé, l’utilisation élevée de certaines garanties, particulièrement de la massothérapie, les a propulsés parmi les principales sources de dépenses. »

Les dépenses totales en soins de santé au Canada (253,5 milliards de dollars en 2018) continuent d’augmenter, tant en ce qui concerne le pourcentage du PIB (11,3 %) que le montant par habitant (6 839 $). Ces données s’expliquent par divers facteurs liés à l’utilisation et au coût (démographie, santé de la population, accessibilité, attentes des consommateurs, progrès de la médecine, technologie, inflation et fraude).

  • Année après année, les soins de santé complémentaires prennent une part plus importante des dépenses totales en santé. En 2018, les médicaments représentaient 65 % des dépenses totales en santé, tandis que les soins de santé complémentaires formaient le reste.
  • Les médicaments biologiques pour traiter les maladies auto-immunes représentent la dépense la plus importante d’un régime de soins de santé (11,7 %), suivis des médicaments pour traiter le diabète (7,3 %) et les problèmes de santé mentale (6,6 %).

Médicaments spécialisés

« Les médicaments spécialisés représentent maintenant les deux tiers des nouveaux médicaments qui font leur entrée sur le marché, et les médicaments en voie de commercialisation comprennent de nombreux médicaments spécialisés. Il est maintenant courant que des médicaments biologiques ou contre le cancer coûtent entre 20 000 et 40 000 $ par année. »

  • En 2018, les dépenses annuelles en médicaments par personne se sont élevées à 378 $ pour les médicaments spécialisés et à 833 $ pour les médicaments traditionnels. Au total, le coût des demandes de règlement pour médicaments représentait un peu plus de 1 200 $ par employé assuré.
  • Les médicaments spécialisés sont à l’origine de la croissance globale des dépenses, qui s’élève à 7,3 %, en raison de leur utilisation de plus en plus répandue, particulièrement dans le cas des anticancéreux et des traitements biologiques ciblés.

Santé mentale

« Il est extrêmement important de ne pas perdre de vue la hausse importante du nombre de demandeurs (en santé mentale); en 2018 seulement, l’utilisation a augmenté de 6 % dans ce domaine. »

  • Au cours des trois dernières années, la part des demandes de prestations d’invalidité liées à la santé mentale a augmenté de manière significative, particulièrement chez les jeunes travailleurs.
  • Les troubles mentaux représentent la première cause des demandes de prestations d’invalidité jusqu’à l’âge de 55 ans.
  • Parmi les dix garanties SSC les plus populaires, ce sont les services d’un psychologue qui affichent la croissance la plus rapide, en raison d’une hausse importante de l’utilisation et du coût. Cette situation témoigne du fait que les employeurs offrent des maximums payables plus élevés et plus de choix en matière de fournisseurs.

Antidépresseurs

  • Parmi les catégories thérapeutiques qui génèrent le plus de dépenses en médicaments, les antidépresseurs arrivent au sixième rang, malgré la déflation engendrée par le prix des génériques.
  • L’utilisation des antidépresseurs culmine à l’âge de 54 ans; à cet âge, 20,2 % des adhérents font des demandes de règlement visant des antidépresseurs, soit un employé sur cinq. Le ratio est d’un adhérent sur dix à l’âge de 19 ans.
  • Dans l’ensemble, en 2018, 13 % des adhérents ont présenté des demandes de règlement pour des antidépresseurs, soit un sur huit, alors que 8,6 % des adhérents ont également fait des demandes de règlement visant des services de consultation.

Maladies chroniques

« La gestion du diabète, une des maladies chroniques les plus courantes, est complexe, et le coût associé aux demandeurs atteints de diabète est près de trois fois supérieur à celui lié aux demandeurs qui n’en sont pas atteints. »

Demandeurs atteints du diabète

  • Le coût annuel par demandeur (médicaments et SSC) est de 2 650 $ par année dans le cas des adhérents atteints de diabète, soit trois fois plus que pour les adhérents qui ne souffrent pas de cette maladie (907 $). Sur une période de 12 mois, seulement 72 % des demandeurs atteints de diabète avaient adhéré à leur traitement (pris leur médicament adéquatement 85 % du temps).
  • Nous constatons également un bond dans les demandes de règlement visant des fournitures pour personnes diabétiques, attribuable principalement à l’inflation et à l’émergence de nouveaux systèmes de surveillance de la glycémie, qui facilitent la gestion du diabète, mais dont le coût est plus élevé.

Soins de santé complémentaires

« Il est important de surveiller les dépenses liées aux professionnels de la santé, puisqu’elles représentent maintenant une source de dépenses importante pour les régimes. En fait, les dépenses liées à la massothérapie, à la physiothérapie et à la chiropractie excèdent désormais les dépenses combinées pour les médicaments biologiques coûteux visant le traitement des maladies auto-immunes qui retiennent tant d’attention (médicaments comme Remicade, Enbrel et Humira). »

Professionnels de la santé

  • En matière de soins de santé complémentaires, les services offerts par les professionnels de la santé continuent de générer les dépenses les plus élevées; ils occupent la moitié des dix principales sources de dépenses, et quatre des cinq principales sources de dépenses.
  • La massothérapie est la garantie la plus utilisée, et ce, depuis un certain temps, mais elle se démarque maintenant plus nettement du lot. Le coût annuel associé à la couverture de la massothérapie s’élève aujourd’hui à 105 $ par employé.

graphic-french.jpg?mtime=20190702102724#asset:20731


Comment Croix Bleue Medavie peut aider : Agir en fonction des données

Soutien en santé mentale – Nous proposons diverses solutions pour aider les adhérents à obtenir l’aide dont ils ont besoin, dont notre programme d’aide aux employés et leur famille (enÉquilibre) ainsi qu’un programme d’intervention précoce en psychiatrie pour les demandeurs de l’invalidité de courte durée. Ce programme a entraîné une augmentation de 28 % des retours au travail avant la fin de la période d’invalidité de courte durée.

TCCI, tests pharmacogénétiques – La thérapie cognitivo-comportementale en ligne (TCCI) pour les demandes de prestations liées à la santé mentale fait l’objet d’un projet pilote et sera ajoutée aux dépenses admissibles en vertu de la garantie visant les services d’un psychologue plus tard cette année. De plus, nous avons récemment lancé un projet pilote sur les tests pharmacogénétiques pour aider les adhérents qui reçoivent des prestations d’invalidité à déterminer les médicaments qui fonctionneront le mieux pour eux, en fonction de leur profil génétique.

Garantie Gestion des maladies chroniques – Cette garantie (la première du genre au Canada) permet de se faire rembourser des services d’encadrement par un professionnel de la santé approuvé, et une formation spéciale sur la gestion des maladies, pour aider les adhérents à mieux comprendre et contrôler leur maladie. Le soutien est offert pour le traitement de l’asthme, du diabète, des maladies cardiaques et pour l’abandon du tabac.

Adhésion au traitement – Nous améliorons notre application mobile en y ajoutant un outil d’adhésion au traitement qui permettra aux adhérents de programmer des rappels pour prendre leurs médicaments comme prescrits.

* Les analyses de données de Derek se basent sur un échantillon d’environ un million d’adhérents et un milliard de dollars en demandes de règlement, indépendamment de la conception du régime et de l’arrangement financier. Le terme adhérent désigne le titulaire de carte principal et ses personnes à charge.

Derek Webinar Image

Derek Weir

Derek Weir dirige actuellement une équipe de professionnels des ventes qui se consacrent à aider les clients à...