Passer au contenu principal

Réflexions stimulantes :

Les employeurs parlent des leçons tirées de 2020


Partager cette publication

Note du rédacteur : Ce blogue a été inspiré par les paroles de sagesse entendues d’employeurs de premier plan, d’experts de l’industrie et d’athlètes de haut niveau sur la santé, la productivité et le leadership au travail pendant la pandémie et par la suite, lors de notre « Conférence collective » au mois de novembre dernier. Cet événement unique en son genre proposait des présentations inspirantes, des conférences principales et des ateliers, un salon des exposants et un espace de réseautage dans un cadre virtuel de pointe, tout cela dans le but de tenir la promesse du titre de la conférence : bénéficier des enseignements et des idées que nous avons tirés de nos expériences communes.

Perspectives des employeurs sur la pandémie

Lors du premier jour de notre conférence de deux demi-journées, nous avons rencontré, dans le cadre d’une présentation de type documentaire, des employeurs qui ont fait preuve d’un leadership exceptionnel en ces temps difficiles afin qu’ils nous expliquent comment ils ont réagi et se sont adaptés aux défis posés par l’année 2020. Voici nos citations préférées tirées des témoignages qu’ils ont donnés.

Défis

« Il ne fait aucun doute qu’aucun d’entre nous n’étaient préparés à ça. » Ariane Pitavy, animatrice de la séance sur les perspectives des employeurs

« 80 % à 90 % de nos activités ont cessé, 60 % des employés ont été mis à pied pendant plusieurs semaines. » Nancy O’Hearn, Groupe Lou-Tec inc.

« Quand tout s’est arrêté d’un coup sec, cela a généré zéro revenu pour l’organisation, pour plusieurs mois. Et cela a généré chez nos membres beaucoup d’insécurité, de craintes et de peur. Nous avons dû intervenir rapidement pour les rassurer, gérer les inquiétudes et répondre à leurs questions. » Gilles Charland, AQTIS

« Le premier cas de contamination a été tout un apprentissage! Nous avons dû appliquer notre arbre de décision, respecter la vie privée de l’individu infecté, mais aussi protéger et placer les collègues de travail en isolement tout en gérant leurs craintes d’avoir été en contact avec cette personne. » Sylvie Voyer, Air Liquide

Canada

« Pour Transat, ça s’est traduit par un arrêt des opérations pendant très exactement 112 jours, soit du 1er avril au 23 juillet. C’est évidemment quelque chose qui ne s’était jamais vu dans le passé. À titre de comparaison, après le 11 septembre 2001 – le choc le plus important que l’industrie aérienne ait connu – nos opérations avaient été arrêtées pendant 2 jours. » Christophe Hennebelle, Transat

« Lorsque je recule au début, au niveau de la planification, nous avions des plans de continuité des affaires pour différents scénarios, y compris une pandémie. Nous avons ressorti ces plans. Bien que nos plans étaient très utiles, il fallait toujours s’adapter. Les thèmes de flexibilité et d’adaptabilité sont importants et il faut accepter qu’il y ait de l’incertitude. » Bernard Lord, Medavie

« Ce que je remarque d’abord et avant tout, c’est la volonté de chacun de s’adapter à une situation en constante évolution. Les employeurs ont démontré une agilité et une flexibilité à composer avec les éléments et à penser les choses autrement… tout en livrant du mieux qu’ils le peuvent la mission première de leur organisation, leur raison d’être et en préservant la santé de leurs employés. » Ariane Pitavy

Occasions

« Nous avons accéléré le lancement de notre plateforme de communications. Nous voulions demeurer en contact avec nos employés mis à pied, et aussi avec ceux qui travaillent sur les différents sites, pour leur envoyer des messages, capturer leurs commentaires et leurs préoccupations. » Nancy O’Hearn, Groupe Lou-Tec

« On parle beaucoup de se réinventer. Je ne suis pas sûr qu’on soit réellement en train de se réinventer, mais on est peut-être en train d’accélérer un certain nombre de choses et d’en abandonner d’autres qui n’étaient plus nécessaires. » Christophe Hennebelle, Transat

« Je tiens à souligner l’excellente collaboration de tous les joueurs de l’industrie. C’est là que le travail d’équipe prend tout son sens, parce que tout le monde avait intérêt à ce que les choses reprennent. » Gilles Charland, AQTIS

« Cette crise-là a ramené plus de collaboration entre les équipes et les lignes d’affaires. De toute beauté à voir! » Sylvie Voyer, Air Liquide Canada

« Dans les dernières années, nous avions fait beaucoup d’investissements pour être une entreprise centrée sur le client, numérique, et où on établit des partenariats plus forts. Nous avons accéléré notre transformation en ajoutant des services virtuels, pour la santé physique et mentale, pour nos clients, nos partenaires et nos employés, sans attendre la fin de la pandémie. » Bernard Lord, Medavie

Soutien aux employés

« Dès le départ, nous avons considéré que les employés étaient un des sujets les plus importants sur lesquels il fallait se concentrer. » Christophe Hennebelle, Transat

« Dans le plus fort de la crise, nous avons contacté les employés qui étaient en mise à pied temporaire régulièrement, pour prendre des nouvelles, mais aussi pour leur faire connaitre les mesures mises en place pour protéger les travailleurs. » Nathalie Tessier, Groupe AFFI Logistique

« On a créé un partenariat avec Croix Bleue Medavie pour mettre sur pied de la télémédecine. Si pendant le confinement les gens avaient besoin de soins de santé, ils pouvaient le faire en sécurité de la maison. Cet ajout a été tellement apprécié de nos employés. » Sylvie Voyer, Air Liquide Canada

« Une des choses qui était claire pour nous c’était d’écouter. Fallait prendre le temps d’écouter nos employés et donc, nous avons mis en place un processus pour demander à nos employés comment nous pouvions les aider à continuer de livrer les services à nos adhérents et nos clients. » Bernard Lord, Medavie

Apprentissages

« Utiliser des indicateurs pour suivre la relance, prendre nos décisions en s’appuyant sur les valeurs de l’entreprise, puis être transparent avec nos employés. Ce sont là certains des apprentissages de gestion que nous avons fait pendant la pandémie. » Nancy O’Hearn, Groupe Lou-Tec

« Il est nécessaire de continuer de faire preuve de vigilance et de créativité. » Gilles Charland, AQTIS

« Juste avant le début de la crise, nous venions de discuter de nos valeurs et on s’est rendu compte pendant la pandémie qu’on avait mis le doigts sur les bonnes! » Nancy O’Hearn, Groupe Lou-Tec

« Les bons dirigeants brillent dans les moments les plus difficiles, en faisant preuve d’humanité et de compassion, d’empathie et d’un sens de solidarité. » Ariane Pitavy, animatrice

« Le message que je retiens c’est : quand il y a une tempête, il faut être présent auprès de nos membres, plus que jamais. » Gilles Charland, AQTIS

«C’est pas toujours nécessaire de faire des voyages d’affaires pour être efficace et rencontrer les gens. » Sylvie Voyer, Air Liquide Canada

« Une des choses que j’ai appris dans ma vie, à différents postes de leadership que j’ai occupé, c’est qu’il est important de toujours continuer à apprendre. Il faut garder un esprit ouvert et faut apprendre. Dans le cadre de la pandémie, c’était essentiel pour moi et les membres de notre équipe d’apprendre et de nous adapter. » Bernard Lord, Medavie

« Il était important pour nos six employeurs d’user de transparence et de prendre appui sur leurs forces et leurs valeurs, et surtout, toujours faire preuve de créativité et ne pas avoir peur du changement et s’adapter. » Ariane Pitavy, animatrice

2021 et au-delà

« Le plus grand danger pour une entreprise qui connaît du succès, c’est de ne pas savoir pourquoi elle a du succès. Revenir à la base pendant la pandémie, nous a permis de voir qu’on avait instaurer de bonnes fondations. » Nancy O’Hearn, Groupe Lou-Tec

« On va mieux gérer la crise, parce qu’on connait maintenant la bibitte! Il faut demeurer vigilant, être créatif, et faut apprendre à gérer le risque, parce qu’il va y avoir des risques. » Gilles Charland, AQTIS

« On ne sait pas combien de temps ça va durer encore. Il y a une certaine fatigue qui peut s’installer chez les gens et ça peut causer du stress additionnel au niveau de la santé mentale. » Bernard Lord, Medavie

« On réalise qu’on a la capacité d’être plus agile et surtout de prendre en compte la santé de nos travailleurs, ce qui favorise le sentiment d’appartenance des employés. On conservera la belle collaboration entre nos différentes usines car on sait maintenant que c’est possible et que ça génère une productivité accrue. » Nathalie Tessier, Groupe AFFI Logistique

« Nous pensons que nous sommes plutôt bien placés pour repartir. On a des avantages pour faire ça. On a plutôt une belle image, on a les bons avions, on pense qu’on est bien placés au moment où la demande va repartir. Mais cette demande va prendre du temps. Et il nous parait assez clair aujourd’hui que Transat, comme la plupart des compagnies aériennes et des compagnies de voyage dans le monde, sera une entreprise plus petite qu’elle n’a été, pour un temps certain. » Christophe Hennebelle, Transat

« Les entreprises et les individus qui s’en tirent bien pendant la pandémie doivent s’attendre à être appelé à aider ceux qui ne s’en tirent pas aussi bien. » Bernard Lord, Medavie

« Malgré l’incertitude en lien avec la crise qui continue d’évoluer et tout ce qui entoure la question du vaccin, les entreprises vont vouloir poursuivre la relance et la croissance et il faut ainsi accepter l’incertitude et composer avec cela alors que nous nous adaptons à notre nouvelle normalité. » Ariane Pitavy, animatrice

« Il y aura des entreprises qui devront se transformer pour survivre post-pandémie et il y aura des gens qui devront se reformer. » Bernard Lord, Medavie

1779318 657127737683915 1666962406 N

Croix Bleue Medavie

Depuis plus de 75 ans, Croix Bleue Medavie est un partenaire reconnu en matière de services de santé pour les...