Passer au contenu principal

Lumière sur les garanties

Bulletin à l’intention des employeurs et des promoteurs de régimes

Bienvenue à Lumière sur les garanties, notre nouvelle publication en ligne destinée aux employeurs, aux promoteurs de régime et aux administrateurs de régime collectif. À titre d’assureur tout-en-un, nous misons sur notre expérience, notre expertise et nos données pour mieux servir les promoteurs de régime et les adhérents et leur offrir une perspective unique sur le monde de l’assurance collective

Technologie

Les moyens que nous prenons pour repérer et créer de nouvelles occasions d’aider les promoteurs de régime et les adhérents à profiter pleinement de leur régime

Zone des administrateurs de régimes collectifs

Conseils pratiques pour vous guider dans l’administration de votre régime et la gestion des adhérents

Nouvelles de Croix Bleue Medavie

Voyez ce que nous avons accompli dernièrement

Nouvelles de l’industrie, sondages auprès des lecteurs et plus


Technologie

La thérapie cognitivo-comportementale offerte en ligne dans la cadre d’un nouveau projet pilote de gestion de l’invalidité

Nous avons récemment annoncé le lancement d’un projet pilote novateur, réalisé en partenariat avec Groupe de santé Medaca, qui vise à faciliter l’accès en ligne à des soins spécialisés en santé mentale pour les adhérents qui font l’objet d’une demande de prestations d’invalidité approuvée liée à un problème de santé mentale.

Le projet permet aux adhérents ayant reçu un diagnostic d’anxiété ou de dépression de suivre une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) virtuelle auprès d’un professionnel agréé.

Au moyen de leur ordinateur, de leur téléphone intelligent ou de leur tablette, les adhérents se connecteront à la plateforme numérique du service afin de communiquer avec leur thérapeute en TCC par vidéo. Le service est bonifié par le recours à la messagerie instantanée et à des devoirs qui sont ensuite abordés pendant la séance.

La TCC sera intégrée au service de traitement psychiatrique que Medaca offre à Medavie depuis 2012, et qui permet aux adhérents d’accéder rapidement à un traitement efficace fourni par des psychiatres travaillant directement avec des médecins de famille.

« À notre connaissance, il s’agit du seul service d’intervention précoce en Amérique du Nord à intégrer les traitements psychologiques et pharmacologiques au moyen de consultations de médecin à médecin, affirme Marc Avaria, vice-président, Assurance vie et invalidité, Croix Bleue Medavie. L’intégration de ces deux modalités thérapeutiques est essentielle à la prestation de soins et de traitements efficaces dans le cas de la plupart des troubles mentaux. »

Nous avons été parmi les premiers assureurs au Canada à offrir des services d’intervention psychiatrique précoce, en collaboration avec Medaca, en 2012. Depuis, les adhérents sont en mesure de rencontrer un psychiatre dans les trois semaines suivant l’approbation de la demande par leur assureur et leur employeur. Les délais d’attente pour voir un psychiatre sont actuellement de 5 à 24 mois au Canada. Après l’ajout de ce service, nous avons observé une augmentation de 28 % des retours au travail avant la fin de la période d’invalidité de courte durée dans les dossiers liés à la santé mentale.

« Cette nouvelle option de psychothérapie améliorera encore davantage les résultats en matière de santé mentale obtenus par Croix Bleue Medavie au cours des six dernières années », déclare Chris Anderson, président de Medaca. M. Avaria ajoute que la TCC en ligne est un « nouvel outil dans le coffre de Croix Bleue Medavie en matière de soins en santé mentale » et ne vise pas à remplacer les consultations thérapeutiques traditionnelles en personne. « Les séances virtuelles sont une option de rechange aux consultations en personne, qui permet aux adhérents d’accéder rapidement et facilement à des ressources en TCC, explique M. Avaria. Les adhérents peuvent ainsi choisir la modalité qui répond le mieux à leurs besoins. »

Les problèmes de santé mentale représentent la principale cause d’invalidité de longue durée au Canada. Ils comptent pour plus de 30 % des demandes de prestations. Les cas d’invalidité liés à un trouble de santé mentale entraînent des coûts deux fois plus élevés que ceux liés à une maladie physique. Chaque semaine, un demi-million de travailleurs s’absentent du travail en raison d’un problème de santé mentale. Selon la Commission de la santé mentale du Canada, l’absentéisme et le présentéisme coûtent 56 milliards de dollars à l’économie canadienne en perte de productivité seulement.

La psychothérapie en ligne apporte une solution au fardeau grandissant et coûteux que constituent les problèmes de santé mentale et élimine les obstacles susceptibles d’empêcher les employés de rechercher l’aide d’un professionnel. La technologie utilisée offre un anonymat complet grâce au respect de normes strictes en matière de confidentialité. Ainsi, les interactions entre l’adhérent et le thérapeute sont cryptées.

Le service est en phase avec l’ouverture croissante des Canadiens à l’égard des solutions de santé numériques, confirmée par les résultats d’un sondage récent de l’Association médicale canadienne. Sept répondants sur dix ont affirmé qu’ils feraient appel à des services de consultation médicale en ligne et que de tels services leur permettraient d’accéder plus rapidement à de meilleurs soins.


Conclusion

L’adoption de nouveaux outils comme la thérapie TCC virtuelle permettent de servir les régimes et leurs adhérents de façon plus efficace.

Projet pilote visant l’ajout de la fonctionnalité de gestion des médicaments sur l’application Medavie Mobile

Les adhérents de Croix Bleue Medavie seront bientôt en mesure de mieux gérer leur traitement pour une vaste gamme de médicaments utilisés pour des maladies chroniques grâce à l’application Medavie Mobile.

Un projet pilote visant l’ajout de la fonctionnalité de gestion des médicaments sur notre application Medavie Mobile sera bientôt lancé. Cette fonctionnalité permettra aux adhérents de régler des rappels pour savoir quand prendre leurs médicaments ou renouveler leurs ordonnances et d’en apprendre plus sur l’importance de respecter leur traitement.

La nouvelle technologie utilise les données sur les demandes de règlement des pharmacies pour détecter automatiquement les ordonnances applicables, y compris les médicaments fréquemment prescrits pour traiter le diabète, les maladies respiratoires, l’hypertension, l’hypercholestérolémie et les troubles de santé mentale. Elle peut aussi détecter les autres ordonnances ajoutées manuellement dans l’application afin de bénéficier de la fonction de rappel pour ces médicaments.

Nos données internes confirment la tendance de l’industrie voulant qu’environ la moitié de tous les médicaments ne sont pas utilisés de la façon prescrite. Il peut être stressant de devoir se souvenir quand ou comment prendre ses médicaments, surtout pour les personnes qui ont plusieurs ordonnances. Cette nouvelle fonctionnalité s’en occupe à la place des adhérents.

Cet outil sera offert à tous les adhérents au début de l’année 2019.


Conclusion

En favorisant le respect des ordonnances, nous pouvons optimiser les dépenses en médicaments des régimes et aider les adhérents à améliorer leur santé.


Zone des administrateurs de régimes collectifs

Ouvrir la voie en couvrant la technologie de surveillance du glucose

L’intérêt envers les systèmes de lecture de la glycémie utilisés pour la gestion du diabète (notamment les systèmes de surveillance du glucose en continu « SGC » et les systèmes flash de surveillance du glucose) est croissant et la technologie évolue rapidement. À l’origine, les appareils de SGC étaient utilisés de concert avec une pompe à insuline afin d’indiquer aux utilisateurs leurs mesures de glycémie en continu. Ces appareils utilisent un capteur placé sous la peau pour mesurer la glycémie tout au long de la journée, ainsi qu’un transmetteur qui achemine l’information provenant du capteur à un récepteur dans la pompe à insuline. Ainsi, les patients peuvent connaître les tendances de leur glycémie, qu’elle soit élevée, basse ou dans la norme.

Plus récemment, la technologie a évolué, et maintenant nous avons des appareils de surveillance du glucose en continu autonome et des glucomètres « flash ». Bien qu’ils ne remplacent pas entièrement le besoin de faire des tests avec les glucomètres et les bandelettes de test, ils améliorent tout de même la capacité à faire le suivi de la glycémie et à demeurer dans les limites des valeurs cibles.

Nous avons ajouté les systèmes de suivi du glucose pour les personnes atteintes de diabète de type 1 en tant que garantie standard pour les régimes depuis mars 2011. Les régimes n’ont donc pas besoin d’être modifiés pour couvrir l’achat d’appareils comme le FreeStyle Libre, puisque notre libellé contractuel couvre déjà les appareils et les fournitures d’analyse de la glycémie. Les promoteurs dont le régime a été mis en place avant 2011, et pour lequel les appareils et les capteurs n’ont pas été ajoutés, peuvent facilement remédier à la situation en communiquant avec leur gestionnaire de compte CBM.

Nos données internes révèlent qu’actuellement 1 adhérent sur 15 souffre de diabète. Cette augmentation du nombre de demandeurs a des répercussions importantes sur les dépenses des régimes d’assurance. En effet, jumelée à l’arrivée de nouveaux médicaments plus coûteux destinés au traitement du diabète de type II, elle a généré une croissance à deux chiffres des dépenses par personne au cours des quatre dernières années.

Plutôt que de regarder cette tendance à la hausse progresser, nous prenons des mesures concrètes pour la contrer par l’entremise de notre garantie Gestion des maladies chroniques, lancée en 2015. Cette garantie de soins de santé complémentaires est la première de son genre au Canada et rembourse les services d’encadrement pour les adhérents qui souffrent du diabète ou d’autres troubles de santé chroniques comme l’asthme, la MPOC, l’hypercholestérolémie et l’hypertension. La garantie Gestion des maladies chroniques est comprise de façon standard dans tous nos régimes individuels et collectifs assurés, et peut être ajoutée à un faible coût aux régimes SAS.

Grâce à cette garantie, les adhérents peuvent recevoir une formation individuelle sur l’utilisation efficace des appareils médicaux comme les systèmes de surveillance du glucose et les pompes à insuline. De cette façon, nous pouvons nous assurer que l’achat d’appareils comme le FreeStyle Libre, ou d’autres appareils pour la SGC, a un effet maximal sur la santé de l’adhérent.

Peu importe l’outil que les adhérents choisissent, l’utilisation appropriée de l’appareil les aidera à contrôler leur glycémie. De plus, la formation, les services de consultation et les services de soutien d’un fournisseur de soins du diabète aideront les adhérents à vivre une vie saine et heureuse.


Conclusion

Alors que les traitements continuent d’évoluer, les adhérents doivent avoir accès aux traitements et au soutien dont ils ont besoin pour être en meilleure santé.

Nous sommes là pour vous aider

Saviez-vous que notre équipe des Ventes et du service offre des formations à l’intention des administrateurs de régime afin de vous aider à vous familiariser avec notre système d’adhésion en ligne et de répondre aux questions que vous pourriez avoir? Nous offrons également des séances à l’intention des employés pour aider les adhérents à comprendre leur régime d’assurance collective et à tirer profit de sa couverture. Pour en savoir plus, communiquez avec votre représentant de Croix Bleue Medavie.

Nouvelles de Medavie

Le programme enÉquilibre continue de soutenir les adhérents qui en ont besoin

enÉquilibre, notre programme d’aide aux employés et leur famille (PAEF), s’associe à LifeWorks pour offrir un soutien essentiel aux adhérents et à leur famille.

Récemment, Morneau Shepell, un autre fournisseur de PAEF, a acquis LifeWorks. Cette acquisition n’aura aucune répercussion sur l’expérience des adhérents et l’application mobile LifeWorks demeurera accessible pour ceux-ci.

Les deux entreprises se sont engagées dans le cadre de leur collaboration à offrir des services encore plus fiables et complets afin de forger et de maintenir la bonne santé mentale, physique et financière des adhérents, dont un service de soutien clinique et un service à la clientèle améliorés.

Les bureaux de Croix Bleue à Montréal déménagent

À compter de la moitié de l’année 2019, nos bureaux de Montréal commenceront leur processus de déménagement au 1981, avenue McGill College.

Cet immeuble est plus accessible que notre immeuble actuel et nous permettra de recevoir nos clients et nos partenaires dans un décor moderne et unique. Le processus de déménagement sera graduel et s’étendra de juillet 2019 au début du mois de février 2020.

Nous sommes convaincus que cette décision stratégique est essentielle pour entretenir nos relations avec tous nos partenaires.

Nous vous tiendrons au courant tout au long de notre processus de déménagement.

Blogue Carrefour : Restez branché pour ne rien manquer

Notre blogue, Carrefour, s’enrichit continuellement. Plus que jamais, il constitue un centre essentiel de ressources et de renseignements sur l’industrie de l’assurance contenant des articles, des liens utiles et des enregistrements de webinaires. Nous y avons récemment ajouté notre webinaire de l’automne sur l’autogestion de la santé présenté par le Dr Bill Howatt, des renseignements sur les tendances et les idées en matière de gestion de l’invalidité et un aperçu des moyens qui peuvent être utilisés dans le cadre des régimes pour pallier les répercussions croissantes qu’ont les problèmes de santé mentale sur leurs adhérents.

Un mouvement d’une ampleur sans précédent – Jack.org reçoit une subvention pluriannuelle de Medavie pour améliorer les connaissances des jeunes en matière de santé mentale

Jack.org se voit octroyer une subvention de 75 000 $ sur trois ans pour soutenir des initiatives permettant à des jeunes d’organiser des activités de sensibilisation à la santé mentale afin d’éliminer les obstacles dans ce domaine et de créer un environnement bienveillant dans leur milieu. L’organisme mise sur une approche de pairs à pairs et sur son réseau pour transformer le système dans le but d’améliorer la santé mentale et de réduire le suicide chez les jeunes. Cette subvention porte à 100 000 $ le total de la contribution de Medavie à Jack.org.

Par l’entremise de sa Fondation, Medavie soutient des programmes communautaires qui sont axés sur la santé mentale des enfants et des adolescents, sur l’état de stress post-traumatique et sur le diabète de type 2. Depuis la fin de 2011, la Fondation Medavie pour la santé a remis plus de 12 millions de dollars dans le cadre de programmes de subventions ou de partenariat annuels ou pluriannuels. Pour obtenir des renseignements sur le programme de subventions 2018 de la Fondation ou pour soumettre une demande, visitez le www.medavie.ca/fr.

Cette subvention a été annoncée lors d’une réception à Toronto soulignant les 75 ans de Medavie au service du bien-être des Canadiens.

Sondage auprès des lecteurs

Remplir mon formulaire en ligne.