Passer au contenu principal

Connaître les faits sur le port du masque

Une FAQ


Partager cette publication

Note du rédacteur : Nous avons consulté les plus grands experts mondiaux de la santé, y compris de l’Organisation mondiale de la santé et de Santé Canada, pour rassembler les réponses aux questions fréquemment posées sur le port de masques non médicaux ou de couvre-visage en temps de pandémie.



Pourquoi devrait-on porter un masque?

La COVID-19 se propage principalement entre des personnes qui sont en contact étroit (à environ deux mètres), c’est donc pourquoi l’utilisation d’un couvre-visage de tissu est particulièrement importante dans les endroits où les gens sont près les uns des autres ou lorsque la distanciation physique est difficile à maintenir.

À noter : Le port d’un masque, à lui seul, ne peut empêcher la propagation de la COVID‑19. Assurez‑vous de prendre de bonnes habitudes d’hygiène et de suivre les consignes des autorités de santé publique, notamment en ce qui concerne les lavages de mains fréquents et la distanciation physique.



Comment les masques freinent‑ils la propagation de la COVID‑19?

Lorsque nous toussons, éternuons, parlons, chantons ou même élevons la voix, nous projetons des gouttelettes par la bouche et le nez en direction des autres personnes proches de nous. Le couvre-visage est recommandé comme mesure‑barrière, pour empêcher ces gouttelettes de se déplacer dans l’air. On parle alors de contrôle à la source.



Existe‑t‑il des preuves qui montrent que les masques non médicaux sont efficaces pour contrôler la propagation de la COVID‑19?

Les preuves découlant d’études cliniques et en laboratoire, combinées à ce que l’on sait déjà sur le contrôle du virus, montrent de plus en plus que le couvre‑visage de tissu freine la dispersion des gouttelettes lorsqu’il est porté sur le nez et la bouche.

N’oubliez pas : La COVID‑19 peut être propagée par des personnes qui n’ont pas de symptômes et qui ne savent pas qu’elles sont infectées.



Où et quand devrait‑on porter un masque?

Santé Canada recommande de porter un masque non médical/couvre-visage « maison » s’il n’est pas possible de maintenir une saine distanciation physique (deux mètres ou un bâton de hockey) avec des personnes qui ne font pas partie de votre foyer, de votre bulle familiale ou d’un cercle d’amis de confiance. Cette consigne s’applique surtout dans des lieux publics comme :

• l’épicerie
• les commerces
• les transports publics

Dans certaines provinces ou municipalités, le port d’un masque dans plusieurs lieux intérieurs et dans les transports publics est maintenant obligatoire. Cette mesure repose sur plusieurs facteurs, comme le taux d’infection et de transmission dans la collectivité. Vérifiez quelles sont les exigences des autorités de santé publique locales en ce qui a trait au port du masque.



Est-ce que tout le monde doit porter un masque, ou y a‑t‑il des exceptions?

Les personnes suivantes ne sont pas tenues de porter un masque :

• Les enfants de moins de deux ans
• Toute personne qui éprouve de la difficulté à respirer
• Toute personne qui est inconsciente, frappée d’incapacité ou autrement incapable de retirer un couvre-visage sans aide.

Dans certains cas, le port d’un couvre‑visage de tissu n’est pas possible, notamment

• Pour communiquer avec une personne qui est sourde ou malentendante
• Lorsque l’on s’adonne à des activités à haute intensité ou à la natation
• Lorsque l’on travaille dans un contexte propice aux maladies liées à la chaleur ou lorsque le masque pose un risque pour la sécurité (par exemple, si les brides se prennent dans un engrenage).

Dans ces situations, des solutions de rechange ou des mesures d’adaptation doivent être envisagées, dans la mesure du possible, pour favoriser le port d’un couvre-visage de tissu ou pour réduire le risque de propagation de la COVID-19, s’il n’est pas possible de le porter.



Comment doit‑on porter le masque?

Lorsqu’il est bien porté, le masque non médical ou le couvre‑visage peut limiter la propagation en bloquant la projection de nos propres gouttelettes.

Les masques non médicaux ou couvre‑visage devraient :

• permettre de respirer librement;
• être bien ajustés avec des brides ou des élastiques faisant le tour de l’oreille;
• être changés dès que possible s’ils sont humides ou sales;
• être composés de deux épaisseurs d’une matière à tissage serré (comme le coton ou la toile).

Certains masques prévoient également une doublure à pochette pouvant contenir un papier essuie-tout ou un filtre à café jetable pour mieux filtrer l’air respiré.



Quelles sont les erreurs à éviter lorsque l’on porte un masque?

Le masque non médical ou le couvre‑visage ne doit pas :

• être partagé avec d’autres personnes;
• nuire à la vision ou aux tâches à exécuter;
• être fait de plastique ou d’une autre matière qui empêche de respirer.



À quelle fréquence doit‑on laver un masque?

Le masque ou couvre‑visage de tissu doit être lavé après chaque usage. Il importe également de se laver les mains après avoir touché ou manipulé un couvre‑visage.



Comment doit‑on nettoyer un masque?

• Nettoyez votre masque avec le reste de vos vêtements
• Utilisez un savon à lessive régulier et l’eau la plus chaude convenant au tissu dont est composé le masque
• Séchez à la température la plus élevée et jusqu’à ce qu’il soit entièrement sec.

N’oubliez pas : Le port du masque est une des mesures qui nous empêche de propager ou de contracter la COVID-19, mais il n’est pas à toute épreuve. Cependant, si tout le monde porte un masque, suit les mesures de prévention et les consignes de distanciation physique au quotidien, nous serons mieux en mesure de nous protéger mutuellement et ainsi de freiner la transmission du virus au sein de la collectivité.




Adoptez le masque!

Nous diffusons des photos d’employés de Croix Bleue Medavie portant leur masque favori afin d’encourager tout le monde à se protéger et à protéger les autres de la COVID-19. Pour participer, diffusez et taguez votre photo sur Facebook, Twitter ou LinkedIn au moyen du mot‑clé #AdoptezleMasque



Des employés qui portent un masque à l’image de Croix Bleue Medavie