Passer au contenu principal

Martin-Legault-1.jpg?mtime=20180808143441#asset:17629:xs

MJe m’appelle Martin Legault, j’ai 43 ans et je suis atteint de la sclérose en plaques depuis l’âge de 28 ans. Il y a 20 000 personnes atteintes de cette maladie au Québec (100 000 au Canada) et il y a autant d’histoires différentes.

J’aimerais vous raconter la mienne.

D’abord, un peu de théorie pour comprendre la maladie. La sclérose en plaques est une maladie imprévisible qui atteint les gens dans la fleur de l’âge. Certains symptômes fréquents sont : fatigue extrême, faiblesse musculaire, trouble de la sensibilité, de la vision, de la fonction cognitive. À un stade plus avancé, certaines personnes atteintes doivent utiliser le fauteuil roulant pour se déplacer. Il y a deux formes de SP : la forme cyclique et la forme progressive. Forme cyclique : poussée et rémission. Forme progressive : sans rémission et le degré d’incapacité augmente lentement, de façon continue.

Pour moi, tout a commencé en 2003. Alors que j’étais un jeune homme de 28 ans, sportif, avec des projets de vie clairs et précis, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel, que je partageais ma vie avec une conjointe depuis longtemps, que j’avais un emploi stable… Je pratiquais le hockey, le badminton, le tennis, la balle molle, la randonnée en montagne. J’aimais vraiment le sport!

C’est au golf que sont apparus les premiers symptômes... Un jour, alors que je jouais avec des amis – mon coup de départ filant au centre de l’allée (comme à l’habitude!) – je me suis mis à chercher ma balle sans la trouver jusqu’à ce qu’un de mes partenaires de jeu me la montre du doigt, à environ 10 pieds de moi!

J’ai alors décidé d’aller voir un optométriste qui a semblé bien inquiet de voir mon acuité visuelle baisser de la sorte. On m’a alors envoyé voir un ophtalmologiste et plusieurs autres spécialistes. Entre-temps, rien ne s’améliorait. Au travers les différents sports que je pratiquais, je me rendais bien compte que je ne voyais pas mieux. Des semaines, des mois et des visites chez le neurologue ont passé et finalement le diagnostic est tombé : c’était la sclérose en plaques.