Passer au contenu principal

Vaccins contre la COVID-19 : dissiper les mythes


Partager cette publication

L’arrivée des vaccins contre la COVID-19 a marqué un tournant dans la lutte contre le virus. L’objectif du Canada est de vacciner toutes les personnes admissibles d’ici la fin de septembre 2021. Toutefois, il existe une confusion dans la population, et certaines personnes ont des questions au sujet de l’efficacité et de l’innocuité des vaccins.

Nous savons qu’il peut être difficile de démêler le vrai du faux dans l’information accessible en ligne. Avant de vous fier aux renseignements sur les vaccins que vous trouvez sur Internet, assurez-vous qu’ils proviennent d’une source crédible et que le site est mis à jour régulièrement.

Sources fiables

Voici des sources fiables pour obtenir de l’information sur la COVID-19.

Nous avons consulté ces sources pour dissiper les mythes au sujet des vaccins contre la COVID-19 et vous aider à prendre une décision éclairée.


Mythe : Ces vaccins ont été développés tellement rapidement, c’est impossible qu’ils soient sans danger.

Fait : La vaccination est l’un des moyens les plus efficaces de se protéger et de protéger les autres contre les formes graves de la COVID-19 et le décès lié au virus. Les vaccins agissent sur les défenses naturelles de l’organisme pour induire une immunité contre la maladie, en toute sécurité.

Les vaccins contre la COVID-19 ont été soumis au même processus d’évaluation scientifique rigoureux que tous les autres médicaments approuvés par Santé Canada. Le processus s’est déroulé plus rapidement qu’à l’habitude en raison de la priorité élevée accordée au dossier pour répondre à la gravité de la pandémie.

La mise au point des vaccins contre la COVID-19 s’appuie sur des années de recherche sur des virus connexes et les avancées réalisées dans le procédé de fabrication des vaccins.


Mythe : Nous ne savons pas ce que contiennent les vaccins.

Fait : Comme pour tout médicament dont l’utilisation est autorisée au Canada, les vaccins contre la COVID-19 ont été jugés sûrs et efficaces dans le cadre du processus indépendant d’évaluation scientifique et médicale de Santé Canada. L’évaluation portait notamment sur les ingrédients des vaccins. La liste complète des ingrédients entrant dans la composition des vaccins autorisés au Canada est accessible sur le site Web du gouvernement du Canada.


Mythe : Les vaccins peuvent donner la COVID-19.

Fait : Aucun des vaccins autorisés et recommandés ne contient de virus vivant. Il est donc impossible de contracter la COVID-19 en se faisant vacciner. Les vaccins approuvés nous protègent contre la COVID-19 et les formes très graves de la maladie.


Mythe : J’ai déjà contracté la COVID-19. Je suis donc protégé contre le virus et je n’ai pas besoin de vaccin.

Fait : Même si vous avez déjà eu la COVID-19 et que vous êtes maintenant rétabli, il est recommandé de recevoir le vaccin pour maximiser votre protection immunitaire. Nous ne connaissons pas encore le degré d’immunité dont profitent les personnes qui se sont rétablies de la COVID-19 et la durée de cette immunité.


Mythe : Si je reçois le vaccin, je n’aurai plus à porter de masque ou à pratiquer la distanciation physique.

Fait : Nous n’avons pas encore atteint l’immunité collective et nous ignorons encore si la vaccination seule pourra éliminer la propagation de la COVID-19. Il est donc essentiel que tout le monde continue de respecter les mesures de santé publique, c’est-à-dire le port du masque, le lavage des mains et la distanciation physique, afin de contribuer à freiner la transmission de la COVID-19. À mesure que le nombre de Canadiens vaccinés augmentera, les mesures de santé publique pourront être allégées graduellement.


Mythe : Une fois vacciné, je suis entièrement protégé contre le virus.

Fait : Bien que le vaccin vous protège contre les formes graves de la COVID-19 et le décès lié au virus, nous ne savons toujours pas dans quelle mesure il vous empêche d’être infecté et de transmettre le virus aux autres. Le plein potentiel de protection du vaccin n’est pas encore atteint dans les 14 jours suivant son administration; son efficacité augmente ensuite graduellement. Dans le cas des vaccins à dose unique, l’immunité est généralement acquise deux semaines après la vaccination. Dans le cas des vaccins à deux doses, les deux doses doivent être administrées afin d’atteindre le plus haut potentiel d’immunité possible. Afin d’assurer votre sécurité et celle des autres, continuez de respecter les lignes directrices de la santé publique après avoir été vacciné.


Mythe : Les vaccins contre la COVID-19 qui reposent sur la technologie de l’ARNm risquent de modifier mon ADN.

Fait : L’ARNm ne peut pas modifier votre ADN ni interagir avec lui. En réalité, l’ARNm ne pénètre jamais dans le noyau de la cellule, où se trouve l’ADN. La voie de l’ARN est à sens unique : l’ADN peut produire de l’ARN, mais l’ARN ne peut pas produire d’ADN. L’ARN contenu dans les vaccins contre la COVID-19 agit comme un « messager » temporaire (d’où le « m » dans ARNm) qui stimule la réponse immunitaire naturelle et indique à l’organisme comment reconnaître une menace et produire des anticorps pour l’expulser.


Mythe : Les effets secondaires des vaccins sont dangereux.

Fait : Après avoir reçu le vaccin, il est fréquent et normal de ressentir des effets secondaires temporaires. C’est le signe que le vaccin est efficace et que le système immunitaire réagit de la bonne façon. Les effets secondaires peuvent durer pendant quelques heures à quelques jours après la vaccination. Ils constituent la réponse naturelle de l’organisme, qui travaille fort pour développer une protection contre la maladie.

Les effets secondaires graves sont extrêmement rares. La grande majorité des gens (environ 90 %) ne présentent aucun effet secondaire. Les autres 10 % ont des effets secondaires légers (comme une sensibilité au point d’injection) dans les jours suivant la vaccination. Ces effets secondaires sont attendus et sans gravité. Des réactions allergiques surviennent dans de rares cas, comme pour tous les vaccins.


Mythe : C’est inutile de me faire vacciner, parce que je devrai continuer de respecter les mesures de santé publique.

Fait : Recevoir le vaccin est au contraire très utile, parce qu’en plus de vous protéger vous-même, il protège vos proches et votre collectivité. Les vaccins préviennent les maladies et permettent de sauver des vies et de protéger les moyens de subsistance de la population. La vaccination de masse des Canadiens aidera à ralentir la propagation du virus et à mettre un terme à la pandémie au pays.


Mythe : Si je me fais vacciner, je ne serai pas admissible à une assurance vie.

Fait : Personne ne devrait refuser de se faire vacciner contre la COVID-19 par crainte que cela nuise à sa possibilité de souscrire une assurance. Contrairement à ce que laissent croire certaines fausses informations diffusées en ligne, le fait de recevoir le vaccin contre la COVID-19 n’aura aucune répercussion sur votre régime individuel ou collectif d’assurance vie ou de soins de santé, ni sur votre admissibilité à une couverture d’assurance future.

En tant que chef de file du domaine de la santé au sein de nos collectivités, notre priorité est toujours votre bien-être. Si vous avez des questions sur la COVID-19 et votre régime d’assurance, ou si vous souhaitez obtenir des renseignements sur les plus récents services et ressources, consultez la brochure de votre régime et notre page consacrée à la COVID-19.


Pour obtenir des renseignements à jour sur l’accès au vaccin contre la COVID-19 et les mesures de santé publique dans votre région, informez-vous auprès des autorités locales de santé publique.