Passer au contenu principal

https://images.medaviebc.ca/campaigns/Velotour/ms-3.jpg?mtime=20180817111145

Une fois la théorie assimilée et la nouvelle réalité comprise, j’ai pris la décision de m’impliquer auprès de la Société canadienne de la SP.

Au cours des dernières années, la qualité de vie des gens atteints s’est grandement améliorée. De mon côté, j’ai commencé un traitement par injection en 2004. Dix ans plus tard, grâce à la recherche, je laissais tomber les seringues et les injections pour un comprimé à prendre quotidiennement. Les traitements disponibles aujourd’hui servent à ralentir le développement de la maladie et à réduire la sévérité des poussées. J’aime continuer de croire que le jour où nous allons trouver le traitement qui éliminera la maladie pour de bon n’est pas si loin.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles je m’implique pour cette cause. Je crois fermement que chaque geste compte et peut faire une réelle différence. Je veux aider les personnes atteintes de cette maladie.

Aussi, je pense à mes deux belles filles et elles me donnent l’énergie d’en faire davantage. Puisqu’elles ont un peu plus de risques de contracter cette maladie que les autres enfants, j’aime penser que j’aurai tout fait ce qui est en mon pouvoir pour nous rapprocher d’un remède qu’elles pourront prendre si la malchance venait à s’abattre sur elles. Mais, comme je suis un gars positif, je me dis que mes filles ont 95 % de chances de ne pas être atteintes de cette maladie. J’ai aussi d’autres motivations… Chaque nouveau développement m’aidera à participer aux différentes étapes de leur vie. Je voudrais pouvoir les aider à déménager, à rénover leur maison, m’occuper de leurs enfants...