Passer au contenu principal

Avez-vous des questions sur vos garanties liées au COVID-19?  Apprenez-en plus

Infocentre COVID-19


Veuillez ajouter cette page à vos favoris pour obtenir les renseignements les plus récents sur les répercussions de cette pandémie sur votre régime et ses adhérents.

Le contenu de ce site sera régulièrement mis à jour – consultez-le site pour veiller à avoir les renseignements les plus jour à possible.

Les adhérents peuvent accéder à l’information la plus récente sur la COVID-19 et sur leurs garanties au cbmedavie.ca/covid19.


Foire aux questions

Tout le contenu correspond au régime d’assurance collective standard. Certaines polices d’assurance collective peuvent varier.

Quel ajustement a été apporté aux primes afin de soutenir la viabilité des régimes entièrement assurés pendant la pandémie?

En réponse à la pandémie, nous avons mis en place pour le mois d'avril un programme d’allégement des primes accessible à tous les clients des régimes entièrement assurés. Cette initiative reflète notre engagement à contribuer à alléger le fardeau financier des promoteurs de régimes pendant cette difficile crise économique.

Nous avons pris la décision de prolonger ce programme au mois de mai.

Programme d’allégement des primes

Pendant le mois de mai 2020, nous offrirons le programme d’allégement des primes accessible à tous les clients des régimes entièrement assurés. Le programme sera rétroactif au 1er mai 2020.

  • Nous accordons un crédit de 50 % sur les primes liées aux soins dentaires pour tenir compte de la baisse des visites chez le dentiste pendant la pandémie.
  • De plus, nous offrons un crédit de 10 % sur les primes liées aux soins de santé, dont l’assurance médicaments et les soins de santé complémentaires. Bien que le nombre de demandes de règlement pour médicaments n’ait pas été touché par la pandémie, ce crédit reflète la réduction actuelle des demandes de règlement visant les services paramédicaux et les soins de la vue. Nous continuerons de couvrir les options de services en ligne pour de nombreux types de fournisseurs afin que ces services demeurent accessibles pendant cette période cruciale.

Remarque : Le programme s’applique aux clients détenant les garanties indiquées.

Notre approche consiste à tenir compte de la réduction actuelle des demandes de règlement, sans perdre de vue le fait que les demandes augmenteront plus tard à un niveau plus élevé.

En fonction des directives provinciales, nous commençons à voir certains fournisseurs commencer à reprendre leurs activités, bien qu'ils utilisent souvent une approche modifiée. Cette reprise se fera par étapes, et nous continuerons de suivre la disponibilité des services des fournisseurs de soins de santé et les répercussions sur les demandes de règlement au fur et à mesure que la situation évolue.

Administration du crédit sur les primes

Ces crédits pour le mois de mai s’appliqueront automatiquement aux factures de juillet, et aucune action n’est requise de la part des promoteurs de régime.

Par ailleurs, certains groupes ont choisi de recevoir les économies pour les crédits d’avril lors du prochain renouvellement, sous forme de crédit, ou de les appliquer aux taux du régime. Pour ces groupes, les crédits du mois de mai seront également appliqués lors du prochain renouvellement, sans qu’aucune action ne soit requise de la part des promoteurs du régime.

Compte tenu de la persistance de la pandémie de COVID-19, nous avons prolongé de nombreux changements temporaires au processus administratif. Veuillez consulter les nouvelles dates ci-dessous.


Est-ce que Croix Bleue Medavie étendra la couverture aux travailleurs touchés par une mise à pied temporaire pendant la pandémie de COVID-19?

Croix Bleue Medavie est consciente des difficultés que vivent beaucoup d’employeurs en raison de la pandémie de COVID-19. En cas de mise à pied temporaire, nous maintiendrons la couverture pour toutes les garanties, à l’exception des garanties Invalidité, conformément aux dispositions relatives aux mises à pied temporaires du contrat en vigueur. Cette disposition s’applique généralement aux mises à pied d’une durée maximale de six (6) mois. Nous recommandons aux employeurs de vérifier dans leur contrat, car il peut y avoir des différences d’un régime à l’autre.

Peu importe si les travailleurs sont payés ou non durant leur période de mise à pied, les primes doivent continuer d’être versées. La couverture sera maintenue si le taux de participation au régime descend temporairement sous le seuil de participation minimal. Dans tous les cas, la décision de maintenir ou non la couverture durant une mise à pied doit être prise au niveau du groupe.

En ce qui touche l’assurance invalidité, nos contrats ne prévoient habituellement pas le maintien des garanties durant une période de mise à pied. Toutefois, compte tenu des répercussions de la pandémie mondiale sur les entreprises canadiennes, Croix Bleue Medavie est disposée à étendre la disposition de maintien de la couverture à l’assurance invalidité pendant une période maximale de 90 jours, avec paiement des primes, sur demande, à condition que les garanties Invalidité soient déjà en vigueur. Si le délai de carence se termine pendant la période de mise à pied, les prestations commenceront à la date prévue de retour au travail de l’employé indiquée par l’employeur. Veuillez consulter votre représentant de Croix Bleue Medavie.

Si le contrat ne comporte pas de disposition relative aux mises à pied temporaires, veuillez consulter votre représentant de Croix Bleue Medavie.

Cette approche est considérée comme un changement temporaire au processus administratif et s’applique jusqu’au 30 juin 2020. Elle est réévaluée sur une base continue et pourrait changer. Les demandes peuvent être faites rétroactivement, jusqu’à une période de deux semaines.


Est-ce que Croix Bleue Medavie étendra la couverture aux travailleurs touchés par une réduction temporaire des heures de travail pendant la pandémie de COVID-19 s’ils passent sous le seuil du nombre minimal d’heures travaillées pour être couverts?

Oui. Croix Bleue Medavie permettra temporairement aux adhérents de maintenir leurs garanties, même si leurs heures de travail sont réduites sous le seuil du nombre minimal d’heures travaillées pour être couverts. Les garanties basées sur le salaire seront évaluées en fonction de la couverture pour laquelle des primes sont actuellement payées. Si un promoteur de régime souhaite modifier cette couverture, il doit informer Croix Bleue Medavie des réductions salariales des employés touchés, afin que nous puissions apporter les modifications dans notre système en prévision d’une demande de règlement au cours de la période d’heures réduites.

Cette approche est considérée comme un changement temporaire au processus administratif et s’applique jusqu’au 30 juin 2020. Elle est réévaluée sur une base continue et pourrait changer.


Si un adhérent qui n’a pas complété son délai d’admission est mis à pied de façon temporaire, quand devient-il admissible aux garanties?

La période de mise à pied temporaire en raison de la COVID-19 est prise en compte dans le calcul du délai d’admission de l’adhérent. L’adhérent devient alors admissible aux garanties à son retour au travail ou à la fin de son délai d’admission, selon la dernière éventualité.


Qu’advient-il si un employeur n’est pas en mesure de payer sa prime à temps en raison de difficultés financières liées à la pandémie de COVID-19?

Croix Bleue Medavie est consciente que de nombreux employeurs vivent des difficultés liées à la pandémie de COVID-19. Jusqu’au 30 juin 2020, les employeurs qui ont des problèmes financiers et qui craignent de ne pas être en mesure de payer leur prime au cours des 60 prochains jours peuvent communiquer avec leur représentant de Croix Bleue Medavie pour discuter des options possibles.


Qu’advient-il si un employeur n’est pas en mesure de recevoir et/ou d’évaluer le renouvellement de son régime d’assurance collective en raison de la pandémie de COVID-19?

Dans le cas des petites entreprises (jusqu’à 50 employés), dont l’incapacité à procéder à leur renouvellement en raison de la COVID-19 a été démontrée, nous pourrons, sur demande, reporter jusqu’en août les renouvellements prévus en juin et en juillet qui n’ont pas encore été complétés (les taux dont la date d’entrée en vigueur était prévue en juin ou en juillet entreront en vigueur le 1er août prochain). La date d’anniversaire du renouvellement restera inchangée. Les renouvellements prévus en mai qui n’avaient pas encore été complétés ont été reportés jusqu’en juillet, sur demande.


Est-ce qu’un groupe peut interrompre sa couverture complète de façon temporaire/suspendre sa couverture et réinstaurer la même couverture après la pandémie de COVID-19?

Nous recommandons fortement aux employeurs de bien réfléchir aux conséquences d’une interruption de la couverture, peu importe la durée de l’interruption (perte de la couverture d’assurance vie et d’assurance invalidité, perte de la couverture médicale d’assurance voyage pour les adhérents qui se trouvent encore à l’extérieur du Canada, perte de la couverture d’assurance médicaments, etc.). Croix Bleue Medavie peut résilier la couverture complète de façon temporaire et la réinstaurer le 30 juin 2020 ou avant, sans frais administratifs, tout en se réservant le droit de réévaluer les prix à la fin de la période d’interruption en cas de changements importants touchant le groupe. Les adhérents conserveront leur numéro d’identification et leur historique de demandes de règlement, mais les pertes ou les dépenses survenues pendant la période d’interruption ne seront pas couvertes.


Si le promoteur de régime choisit de payer toute (ou une partie de) la prime habituellement payée par l’adhérent pour la garantie d’invalidité pendant que ses adhérents sont en mise à pied, y a-t-il une incidence sur les prestations d’invalidité non imposables?

Si un employeur souhaite payer une partie des primes de la garantie à la place de ses employés, toute prestation d’invalidité sera imposable à l’employé. Si la garantie d’invalidité est actuellement non imposable (c.-à-d. payée en entier par l’employé), une modification de la police est requise. Nous recommandons de toujours faire appel à un conseiller financier professionnel avant d’apporter des changements à la rémunération ou aux garanties des employés.


Comment la pandémie de COVID-19 affecte-t-elle les demandes d’adhésion qui nécessitent une sélection des risques (c.-à-d. adhérents tardifs, couverture excédentaire au maximum sans preuve d’assurabilité)?

Toutes les demandes d’adhésion pour lesquelles le formulaire de Déclaration de santé standard est la seule exigence seront soumises à une sélection des risques et une décision sera prise. Si des renseignements supplémentaires doivent être fournis pendant le processus de tarification et que les services d’un professionnel de la santé sont requis, la décision sera mise en attente jusqu’à ce que les services de rendez-vous reprennent. Nous continuons de surveiller la situation.

Les adhérents peuvent-ils encore soumettre des demandes de règlement pour soins de santé et soins dentaires?

Bien sûr! Toutefois, compte tenu des répercussions possibles de la pandémie sur le service postal, nous encourageons les adhérents à soumettre leurs demandes de règlement au moyen de notre site Web ou de notre application mobile. Cliquez ici pour découvrir à quel point il est facile de soumettre les demandes de règlement en ligne.


Les adhérents peuvent-ils se faire rembourser des demandes de règlement pour des services offerts à distance par un professionnel de la santé?

Oui. Nous avons effectué un examen du champ d’exercice des professionnels de la santé couverts pour faciliter l’accès aux soins nécessaires par des moyens numériques. Actuellement, nous acceptons les reçus de rendez-vous virtuels avec les professionnels de la santé énumérés ci-dessous. Les adhérents sont invités à consulter leur professionnel de la santé pour déterminer si le service qu’ils doivent recevoir peut être fourni à distance. La liste ci-dessous pourrait changer, car nous continuons d’évaluer les champs d’exercice. Comme toujours, les fournisseurs doivent être inscrits auprès de Croix Bleue Medavie et toutes les demandes de règlement sont traitées en fonction du régime de l’adhérent et de nos limites de frais usuels et raisonnables.

Audiologistes
Chiropraticiens
Conseillers-thérapeutes
Dentistes
Diététistes autorisés
Ergothérapeutes Naturopathes
Optométristes
Orthophonistes
Physiothérapeutes
Podiatres
Podologues
Psychoéducateurs Psychologues
Psychothérapeutes
Travailleurs sociaux

Les lignes directrices entourant les services admissibles, ainsi que les processus particuliers visant le traitement en ligne, varient selon l’ordre professionnel de chaque type de fournisseur énuméré ci-dessus. Encore une fois, les adhérents devraient toujours consulter leur professionnel de la santé afin de vérifier quels services peuvent être offerts en ligne et compter sur celui-ci pour suivre le processus approprié.


*Révisé* Avez-vous fermé vos bureaux Paiement express/Quick Pay?

Nos bureaux Paiement express/Quick Pay sont fermés jusqu’à nouvel ordre en raison de la pandémie de COVID-19. Bien que nous n’ayons pas de date de réouverture pour le moment, nous évaluons les possibilités de réouverture à la fin de l’été ou au début de l’automne.


Les adhérents peuvent-ils se faire rembourser des demandes de règlement pour des soins dentaires?

Bien que les services de soins dentaires non essentiels et facultatifs aient été suspendus par les associations dentaires à l’échelle du Canada, les traitements essentiels continuent d’être fournis. Afin de faciliter l’accès aux soins dentaires urgents, Croix Bleue Medavie rembourse les demandes de règlement pour les téléservices liés à l’évaluation de la nécessité d’un traitement dentaire d’urgence et les ordonnances d’urgence pour des médicaments. Les demandes de règlement pour les soins dentaires urgents fournis en personne continueront d’être payées selon la conception du régime de l’adhérent et le guide des tarifs en vigueur.


Certains rendez-vous de soins de santé ou de soins dentaires ont été reportés ou annulés en raison de la pandémie de COVID-19. Lorsque des rendez-vous sont reportés, le montant maximal et la couverture des garanties seront-ils prolongés pour les personnes dont a) l’année de police est terminée (c.-à-d. dont les maximums annuels ont été réinitialisés) ou b) la couverture n’est plus en vigueur (c.-à-d. personnes à charge ayant dépassé l’âge limite)?

Nous continuerons d’administrer les garanties des régimes d’assurance collective selon les modalités de chaque contrat, c’est-à-dire que les demandes de règlement encourues pendant l’année de police en cours ou avant que la couverture d’un assuré ne prenne fin seront payées conformément aux règles du régime et aux maximums des garanties pour l’année de police touchée.


Les modalités du compte Gestion-santé (CGS) et du compte Gestion mieux-être (CGM) ont-elles changé?

Les modalités du CGS et du CGM demeurent inchangées et ces régimes continueront d’être gérés en fonction des modalités contractuelles. Les adhérents peuvent vérifier leur période de garantie et leur délai de grâce dans leur brochure et en apprendre plus sur les nombreuses dépenses pour lesquelles ils peuvent présenter une demande de règlement à partir du solde de leur CGS ou CGM en consultant leur brochure ou notre centre d’aide en ligne.


L’assurance vie collective couvre-t-elle les décès liés à la COVID-19?

Oui. Dans l’éventualité où un adhérent ou une personne à charge admissible décédait des suites de la COVID-19, la demande de prestations d’assurance vie serait payable, pourvu que toutes les autres modalités de la police d’assurance vie collective soient respectées.

*Révisé* Quelles sont les dernières directives en matière de limite de provision dans les pharmacies?

Pendant les premières semaines de la pandémie, les organismes de réglementation de la pharmacie à l’échelle du Canada ont émis la directive aux pharmaciens de limiter la provision des médicaments sur ordonnance à 30 jours par exécution, dans le but de protéger l’approvisionnement en médicaments au pays pendant la période d’incertitude.

Nous avons alors collaboré avec les gouvernements, les organismes de réglementation de la pharmacie et d’autres membres de l’industrie pour définir les meilleures approches à appliquer pour assurer un approvisionnement adéquat en divers médicaments, tout en réduisant le plus possible la pression financière sur les adhérents. Nous souhaitions que la limite de 90 jours soit réinstaurée le plus rapidement possible et nous défendions l’opinion selon laquelle seuls les médicaments touchés par un réel problème d’approvisionnement devraient faire l’objet des mesures de limitation de provision.

La limite de 30 jours imposée pour les médicaments sur ordonnance a maintenant été levée pour la plupart des médicaments. Dans l’éventualité où un adhérent se voit fournir une provision limitée de ces médicaments d’entretien habituels, il peut demander à son pharmacien d’accorder une exception et de fournir une plus grande quantité.


Que peuvent faire les adhérents pour protéger leur santé et celle des autres à la pharmacie?

Nous surveillons étroitement les répercussions de la COVID-19 sur la demande en médicaments sur ordonnance. Nous collaborons étroitement avec les pharmacies pour nous assurer que les adhérents ont accès aux médicaments dont ils ont besoin au moment opportun.

Afin de protéger la santé des pharmaciens et de leur personnel, nous demandons aux adhérents de ne pas se rendre dans une pharmacie s’ils présentent des symptômes de la COVID-19 (fièvre, nouvelle toux ou difficultés respiratoires), dans les 14 jours suivant l’apparition de leurs symptômes ou s’ils pensent avoir été exposés au virus.

Comme toujours, les adhérents doivent s’assurer que leurs renouvellements sont à jour et éviter d’attendre à la dernière minute ou l’échéance de leurs ordonnances pour demander un renouvellement.

Pour réduire les interactions sociales, les adhérents peuvent également considérer de faire livrer leurs médicaments à la maison. Ils peuvent communiquer avec leur pharmacien pour connaître les options qui s’offrent à eux.


De quelle façon aidez-vous les adhérents à avoir accès à leurs médicaments au moyen du service de commande postale?

Aider vos adhérents à accéder aux produits et services dont ils ont besoin a toujours été une priorité pour nous. À l’heure où la pandémie de COVID-19 a bouleversé la vie des gens, nous nous efforçons d’offrir aux adhérents de nouveaux moyens d’accéder à leurs garanties de soins de santé afin de répondre à leurs attentes changeantes en la matière. Nous avons notamment le souci de proposer des options pour aider les adhérents à obtenir leurs médicaments sur ordonnance.

Afin de permettre aux adhérents de profiter de la commodité de la livraison à domicile pour leurs médicaments quotidiens d’entretien, nous avons mis sur pied le service Mes médicaments à la maison. Accessible à tous les adhérents de Croix Bleue Medavie, à l’exception de ceux du Québec, Mes médicaments à la maison tire parti de nos relations avec deux fournisseurs de services de pharmacie avec livraison à domicile, Sobeys Pharmacy by Mail et Alliance Pharmacy, pour permettre aux adhérents d’accéder facilement aux médicaments dont ils ont besoin, de la manière qui leur convient.

Simple, pratique et sécuritaire

L’achat en ligne et la livraison à domicile de nombreux biens et services font maintenant partie de notre quotidien. La situation entourant la COVID-19 est venue bouleverser les attentes des Canadiens quant à la façon d’accéder aux produits et services de soins de santé et a suscité un intérêt accru pour la livraison postale des médicaments sur ordonnance.

Mes médicaments à la maison aide les adhérents de Croix Bleue Medavie à faire exécuter leurs ordonnances de médicaments d’entretien par l’entremise de nos pharmacies partenaires offrant la livraison à domicile, ce qui leur procure une commodité accrue et leur permet de respecter la distanciation physique, sans nécessiter de changement dans la conception de votre régime.

Coût plus bas pour les régimes et les adhérents

Mes médicaments à la maison offre la livraison à domicile gratuite et des frais d’exécution d’ordonnance peu élevés comparativement à bon nombre des options traditionnelles proposées par les pharmacies. Ces avantages donnent lieu à des économies, tant pour l’adhérent que pour son régime d’assurance médicaments.

Les pharmacies partenaires de Mes médicaments à la maison s’engagent à soutenir les adhérents dans la gestion de leurs médicaments, notamment en leur fournissant un approvisionnement de 90 jours par renouvellement pour les médicaments d’entretien, lorsque la situation le permet.

Accessibilité aux adhérents

Le service Mes médicaments à la maison est accessible à tous les adhérents de Croix Bleue Medavie à l’extérieur du Québec*. Si votre régime offre actuellement notre RÉSEAU DE PHARMACIES PARTENAIRES, qui comporte Sobeys et Alliance, vos adhérents pourront également profiter de la commodité et des économies que procurent les services de livraison à domicile offerts par ces pharmacies dans le cadre de Mes médicaments à la maison.

*Pour les régimes et les adhérents au Québec : Le service Mes médicaments à la maison n’est pas offert au Québec. Les adhérents du Québec peuvent faire appel aux services de pharmacie par commande postale disponibles dans la province. Nos communications aux adhérents les informent des avantages de la livraison postale des médicaments et les invitent à s’informer auprès de leur pharmacie pour connaître les options de livraison à domicile.

Veuillez transmettre le message suivant à vos adhérents dans le cadre d’un courriel, d’un bulletin interne ou de tout autre moyen de communication :

Mes médicaments à la maison : livraison à domicile de médicaments sur ordonnance

Notre assureur, Croix Bleue Medavie, a lancé Mes médicaments à la maison, un nouveau service de livraison à domicile de médicaments sur ordonnance. Mes médicaments à la maison offre des options pratiques pour recevoir vos médicaments sur ordonnance gratuitement à votre porte, effectuer vos renouvellements en ligne et profiter de frais d’exécution d’ordonnance peu élevés qui vous aideront à économiser. Tout cela sans avoir à quitter la maison. Apprenez-en plus à cbmedavie.ca/adherents/programmes/myhomerx.


Quelles mesures prenez-vous à l’égard des adhérents qui suivent un traitement nécessitant une autorisation préalable?

Nous sommes conscients qu’il peut être difficile pour les adhérents qui utilisent actuellement des médicaments nécessitant une autorisation préalable d’obtenir les renseignements demandés dans le cadre du renouvellement, comme des résultats d’analyses ou d’examens à jour.

Si un adhérent détient une autorisation préalable dont le renouvellement est prévu entre le 1er mars et le 31 mai 2020, nous avons prolongé sa période de renouvellement de 90 jours à partir de sa date de renouvellement actuelle ou jusqu’au 31 juillet 2020, selon la première éventualité.

Certains médicaments, comme les médicaments contre l’hépatite C, sont exclus de cette prolongation.

La prolongation s’applique seulement aux renouvellements d’autorisation préalable. Toutes les nouvelles demandes d’autorisation préalable continueront d’être traitées selon les pratiques actuelles.

Qu'arrive-t-il si un adhérent n’est pas en mesure de travailler parce qu’il est en quarantaine en raison de la COVID-19 ou parce qu’il a contracté la COVID-19?

La situation entourant la pandémie de COVID-19 évolue rapidement. De nouvelles informations émergent constamment et des décisions doivent être prises fréquemment. Nous continuerons de transmettre des mises à jour, si nécessaire. Nous demeurons engagés à soutenir les adhérents lorsqu’une blessure ou une maladie les empêchent d’effectuer les tâches essentielles liées à leur travail.

Croix Bleue Medavie continue de gérer et de payer les demandes de prestations d’invalidité de courte durée conformément aux lignes directrices habituelles de gestion de l’invalidité. En ce qui touche la COVID-19, compte tenu du fait que le gouvernement du Canada a éliminé la période d’attente pour l’assurance-emploi dans le cas des personnes en quarantaine, les lignes directrices suivantes s’appliquent désormais :

1. Le test de dépistage de la COVID-19 de l’adhérent est positif et il n’est pas en mesure de travailler de la maison à cause de sa maladie ou de la nature de son emploi : Admissibilité à l’assurance invalidité de courte durée avec exemption du délai d’admission.

2. Le test de dépistage de la COVID-19 de l’adhérent est négatif, mais l’adhérent n’est pas en mesure de travailler en raison de symptômes s’apparentant à ceux de la grippe : Soumission d’un formulaire de confirmation de maladie à coronavirus (COVID-19) décrivant l’incapacité à travailler. Le délai d’admission normal s’applique.

3. L’adhérent n’est pas en mesure de travailler, car il doit respecter une quarantaine, mais autrement il n’est pas assez malade pour ne pas travailler : L’adhérent pourrait être admissible à des prestations d’assurance-emploi sans délai d’admission. Apprenez-en davantage sur l’admissibilité à l’assurance emploi ici. L’adhérent n’est pas admissible à l’assurance invalidité de courte durée.

Croix Bleue Medavie a créé un formulaire « Confirmation de maladie – Formulaire de l’employé(e) » pour la soumission de demandes de prestations liées à la COVID-19. Ce formulaire remplace la Déclaration du médecin traitant pour la soumission de demandes de prestations liées à la COVID-19. Les formulaires standards de Déclaration de l’employé et de Déclaration de l’employeur sont tout de même requis.

La couverture d’assurance invalidité varie selon le promoteur de régime. Il est préférable de vérifier votre couverture. Les politiques de congés de maladie et de vacances varient d’un employeur à l’autre et n’entrent pas dans le cadre des régimes d’assurance collective de Croix Bleue Medavie.

À quelles ressources de soutien en santé mentale les adhérents ont-ils accès?

Nous sommes conscients que la pandémie de COVID-19 a des répercussions sur la santé physique et mentale et sur le bien-être de nombreux Canadiens. Les adhérents qui souffrent de stress ou d’anxiété ou qui ont de la difficulté à composer avec la situation peuvent obtenir de l’aide d’un spécialiste en un appel ou en quelques clics. Voici certains des services et du soutien auxquels nos adhérents peuvent accéder en toute sécurité et confidentialité dans le confort de leur foyer pour les aider à traverser cette période difficile.


Comment puis-je faire connaître ces ressources à mes employés et adhérents?

Vous pouvez transmettre le message suivant à vos adhérents dans le cadre d’un courriel, d’un bulletin interne ou de tout autre moyen de communication. N’hésitez pas à le modifier au besoin.

À tous nos employés,

En raison de la pandémie de COVID-19, vous vous faites peut-être du souci pour votre santé et celle de vos proches. Nous souhaitons vous informer que notre partenaire d’assurance collective, Croix Bleue Medavie, offre de nombreux outils pour soutenir votre santé mentale et physique pendant cette période éprouvante.

Voici un résumé des outils proposés :

  • Capacité de présenter des demandes de règlement pour des téléconsultations avec différents types de professionnels de la santé, des physiothérapeutes aux psychologues en passant par plusieurs autres. Apprenez-en davantage sur les téléconsultations.
  • Accès à des médecins en ligne par l’entremise de la plateforme Connexion santé – entrez en contact avec un médecin en quelques minutes et obtenez une orientation vers un spécialiste qui sera en mesure de vous offrir une consultation et un traitement en ligne.
  • Accès à la thérapie cognitivo-comportementale sur Internet (TCCI), un outil éprouvé et efficace pour traiter les problèmes de santé mentale comme l’anxiété et la dépression. Des modules ont même été conçus pour aider les personnes qui ont de la difficulté à composer avec la situation entourant la pandémie. Apprenez-en plus en vous rendant sur la plateforme Connexion santé.
    • Vous pouvez présenter une demande de règlement pour ce service dans le cadre de votre garantie Services d’un psychologue au moyen de l’application Medavie Mobile ou du site Web des adhérents. Voici comment présenter une demande de règlement pour la TCCI.

Pour en savoir davantage sur ce service et les autres outils proposés pour soutenir votre santé mentale pendant cette période difficile, visitez la page Web de Croix Bleue Medavie consacrée aux ressources en santé mentale liées à la COVID-19.

Uniquement pour les groupes ayant accès à notre programme d’assistance aux employés et à leur famille, enÉquilibre : Vous avez également accès à notre programme d’aide aux employés et à leur famille, enÉquilibre, pour obtenir de l’aide.

Si vous ou une personne de votre entourage êtes en crise, l’Association canadienne pour la santé mentale vous recommande d’appeler sans frais au 1-833-456-4566 (au Québec : 1-866-277-3553), 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ou de visiter le www.crisisservicescanada.ca.

Enfin, pour en savoir plus sur les services offerts par l’entremise de Croix Bleue Medavie et pour accéder à vos garanties, visitez le Centre de l’adhérent ou téléchargez l’application Medavie Mobile dans le App Store ou sur Google Play.

Prenez soin de vous et de vos proches.

Votre équipe des Ressources humaines

Qu’est-ce qu’un avertissement aux voyageurs du gouvernement du Canada?

Le gouvernement du Canada (c.-à-d. le gouvernement fédéral) émet des avertissements aux voyageurs, accessibles en ligne, qui indiquent le niveau de risque global pour un pays ou un territoire donné en fonction d’une évaluation de la sécurité à l’échelle du pays. Si la situation en matière de sécurité touchant une région particulière d’un pays ou d’un territoire n’est pas la même que celle du reste du pays ou du territoire, le gouvernement attribue un niveau de risque différent à cette région. Les niveaux de risque sont les suivants :

Niveau 1 : Prendre les mesures de sécurité normales
Niveau 2 : Faire preuve d’une grande prudence
Niveau 3 : Éviter tout voyage non essentiel
Niveau 4 : Éviter tout voyage

Des avertissements aux voyageurs avaient déjà été émis relativement à la COVID-19 pour certains pays, et le 13 mars 2020, le gouvernement du Canada a émis un avertissement appelant à éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada. La situation évolue rapidement et les avertissements sont susceptibles de changer. Nous recommandons fortement aux adhérents de Croix Bleue Medavie qui ont des projets de voyage de suivre de près les avertissements aux voyageurs émis par le gouvernement du Canada, car ces avertissements peuvent avoir des répercussions sur leur couverture d’assurance voyage.


Qu’en est-il des avertissements aux voyageurs émis par une entité autre que le gouvernement du Canada?

Seuls les avertissements aux voyageurs émis par le gouvernement du Canada (c.-à-d. le gouvernement fédéral) ont un impact direct sur la couverture collective d’assurance voyage offerte par Croix Bleue Medavie. Les avertissements émis par les gouvernements provinciaux ou étrangers n’ont pas d’impact sur la couverture.


Y a-t-il des options permettant de retirer d’une police d’assurance voyage une exclusion existante visant les avertissements aux voyageurs du gouvernement du Canada?

Non. La pandémie de COVID-19 est une situation connue. Aucune option n’est offerte pour modifier le libellé d’une police d’assurance collective existante. Nous avons confirmé que le libellé de notre contrat est conforme à la recommandation de l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (ACCAP).

Quelle est l’approche adoptée par Croix Bleue Medavie relativement à la garantie Médico-hospitalière d’urgence dans le cas où un adhérent se rend dans un pays ou une région faisant l’objet d’un avertissement aux voyageurs du gouvernement du Canada?

Les dépenses liées à la garantie Médico-hospitalière d’urgence NE SONT PAS COUVERTES si elles ont été engagées au cours d’un voyage dans un pays spécifique (ou une région spécifique d’un pays) pour lequel il y a un avertissement du gouvernement du Canada d’éviter tout voyage (niveau 4) ou d’éviter tout voyage non essentiel (niveau 3), lorsque cet avertissement a été émis avant la date de départ et que la perte ou la dépense sont reliées à la raison pour laquelle l’avertissement aux voyageurs a été émis.

Il est présumé que l’adhérent satisfait par ailleurs tous les autres critères d’admissibilité du régime.


Qu’advient-il de la couverture médicale d’assurance voyage d’un adhérent à la lumière de l’avertissement du gouvernement du Canada (c.-à-d. gouvernement fédéral) appelant à éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada?

Le 13 mars 2020, le gouvernement fédéral a émis un avertissement global aux voyageurs appelant à éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada. Cet avertissement prévaut sur tous les autres niveaux de risque, à l’exception des endroits où le gouvernement fédéral conseille d’éviter tout voyage (y compris les avertissements régionaux).

Voici comment cet avertissement se répercute sur la couverture d’assurance voyage de Croix Bleue Medavie :

Garantie Médico-hospitalière d’urgence : Tous les frais hospitaliers et médicaux non liés à la COVID-19 demeurent COUVERTS, peu importe la date de départ. Les frais médicaux liés à la COVID-19 NE SONT PAS COUVERTS lors d’un voyage à l’extérieur du Canada, si l’adhérent est parti le 16 mars 2020 ou après cette date.


Est-il nécessaire que l’avertissement aux voyageurs ait été émis avant le départ? Si oui, comment définit-on « départ »?

Oui. L’avertissement aux voyageurs doit avoir été émis avant le départ, qui est défini comme la date à laquelle l’adhérent quitte sa province de résidence, peu importe son itinéraire.

Si un adhérent réserve un voyage pendant qu’il est déjà en voyage à l’extérieur de sa province de résidence (c.-à-d. réserve un deuxième voyage pendant son premier voyage), il est couvert pendant son voyage à condition que l’avertissement du gouvernement du Canada ait été émis après la date à laquelle l’adhérent part du pays qui constitue le lieu de départ du voyage.


Qu’arrive-t-il si l’adhérent se trouve déjà dans le pays ou la région en question lorsque l’avertissement aux voyageurs est émis?

L’adhérent est couvert pour tous les risques assurés s’il se trouve déjà dans le pays ou la région spécifique du pays lorsque l’avertissement du gouvernement du Canada est émis.

Si aucun avertissement n’était en vigueur au moment de son départ et que l’adhérent détient une couverture d’interruption de voyage, il est admissible à la couverture et peut interrompre son voyage et retourner à la maison.


Si un adhérent en voyage n’est pas en mesure de rentrer à la maison en raison d’une quarantaine ou de l’absence de vols, à quelle couverture est-il admissible?

Si la couverture d’assurance voyage d’un adhérent est échue ou sur le point de l’être (c.-à-d. que la durée maximale de voyage a été atteinte) et que l’adhérent n’est pas en mesure de revenir à la maison en raison de circonstances qui sont directement hors de son contrôle, Croix Bleue Medavie prolongera la durée de sa couverture pendant une période maximale de 14 jours.

Si aucun avertissement aux voyageurs n’était en vigueur à la date de départ de l’adhérent et que l’adhérent n’est pas en mesure de rentrer à sa date de retour initiale en raison d’une quarantaine ou de l’absence de vol, l’adhérent est admissible à la couverture des frais de repas et d’hébergement, jusqu’à concurrence du montant maximum de couverture indiqué dans le contrat/la brochure du groupe.


L’exclusion concernant les avertissements aux voyageurs s’applique-t-elle uniquement aux pertes ou aux dépenses liées à l’avertissement aux voyageurs?

Oui. La limite touche uniquement les pertes ou les dépenses liées à la raison pour laquelle l’avertissement aux voyageurs a été émis, soit, dans le cas qui nous occupe, un diagnostic de COVID-19. Toutes les dépenses admissibles non liées à la COVID-19 demeurent couvertes.


L’exclusion concernant les avertissements aux voyageurs s’applique-t-elle uniquement aux pertes ou aux dépenses engagées dans le pays ou la région faisant l’objet d’un avertissement aux voyageurs?

Oui. L’exclusion concernant les avertissements aux voyageurs s’applique uniquement aux pertes ou aux dépenses engagées dans le pays ou la région spécifique qui fait l’objet d’un avertissement aux voyageurs du gouvernement du Canada, peu importe l’itinéraire de l’adhérent.


Si un adhérent part en croisière et contracte la COVID-19 sur le bateau de croisière, ses dépenses seront-elles couvertes?

Le 9 mars 2020, le gouvernement du Canada a émis l’avertissement d’éviter tout voyage en croisière. Par conséquent, les dépenses liées à la garantie Médico-hospitalière d’urgence pour la COVID-19 NE SONT PAS COUVERTES pour tout voyage en croisière commençant après le 9 mars 2020. Cet avertissement d’éviter les voyages en croisière est en vigueur jusqu’à nouvel ordre. Nous surveillons l’état de cet avertissement de façon continue et communiquerons tout changement s’y rapportant.


Si un adhérent tombe malade pendant un voyage, que doit-il faire?

Si un adhérent présente les symptômes de la COVID-19, il doit communiquer avec notre fournisseur d’assistance médicale, CanAssistance. Pour joindre CanAssistance, les adhérents peuvent appeler à frais virés au 1-506-854-2222 (partout dans le monde) ou sans frais au 1-800-563-4444 (Canada et États-Unis).

Le personnel de CanAssistance évaluera les symptômes décrits et orientera l’adhérent vers un hôpital ou une clinique au besoin afin qu’il y reçoive les soins appropriés. Selon la situation et les besoins, il pourrait aussi :

  • offrir des services d’interprétation simultanée pour aider l’adhérent à communiquer avec le personnel de soins de santé;
  • avancer des fonds à un fournisseur de service si les soins doivent être payés immédiatement;
  • planifier le rapatriement d’urgence de l’adhérent dans sa province de résidence, en cas d’hospitalisation;
  • suivre le cas de près, jusqu’au rétablissement de l’adhérent.

Pendant la consultation médicale, l’adhérent doit informer le médecin s’il a fréquenté une zone à risque élevé (lieux publics achalandés, etc.) ou a été en contact avec un animal ou une personne qui présentait des symptômes associés à la COVID-19.


Qu’en est-il si un adhérent devient malade après son retour de voyage?

Si des symptômes se manifestent et que l’adhérent a voyagé dans une région comptant des cas confirmés de COVID-19 ou a été en contact étroit avec une personne qui a voyagé dans une telle région, il doit :

  • rester à la maison et éviter les contacts avec d’autres personnes;
  • consulter son professionnel de la santé.

Si l’adhérent développe de la fièvre, de la toux ou une difficulté respiratoire au cours des 14 jours suivants, il doit :

  • appeler son fournisseur de soins de santé ou l’autorité de santé publique de sa région;
  • décrire à ces personnes ses symptômes et l’endroit exact où il s’est rendu;
  • leur indiquer s’il a eu des contacts directs avec des animaux ou des personnes présentant des symptômes de la COVID-19.

Si un adhérent est malade et doit consulter un professionnel de la santé, il doit :

  • appeler d’avance ou, à son arrivée, informer le personnel qu’il présente une maladie respiratoire;
  • porter un masque dans la salle d’attente ou pendant la consultation afin de prévenir la propagation du virus, si on le lui demande.

Si un adhérent se sent malade pendant un voyage à destination du Canada ou à son arrivée, il doit :

  • informer l’agent de bord, le personnel de croisière ou un agent des services frontaliers canadiens; ces derniers décideront s’il y a lieu de soumettre la personne à l’évaluation médicale plus poussée d’un agent de quarantaine.

Quelle est l’approche adoptée par Croix Bleue Medavie relativement à la garantie Annulation et interruption de voyage dans le cas où un adhérent couvert avait prévu voyager dans un pays ou une région comptant des cas connus de COVID-19?

Les dépenses liées aux annulations de voyage à l’extérieur du Canada sont COUVERTES, à condition que le gouvernement du Canada ait émis un avertissement d’éviter tout voyage (niveau 4) ou d’éviter tout voyage non essentiel (niveau 3) pour cette destination et que le voyage ait été réservé avant l’émission de l’avertissement. Les dépenses liées aux annulations de voyage NE SONT PAS COUVERTES si la destination fait l’objet d’un avertissement de niveau 1 ou de niveau 2 ou est située au Canada.


Qu’advient-il de la couverture d’assurance voyage d’un adhérent à la lumière de l’avertissement du gouvernement du Canada (c.-à-d. gouvernement fédéral) appelant à éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada?

Le 13 mars 2020, le gouvernement fédéral a émis un avertissement global aux voyageurs appelant à éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada. Cet avertissement prévaut sur tous les autres niveaux de risque, à l’exception des endroits où le gouvernement fédéral conseille d’éviter tout voyage (y compris les avertissements régionaux).

Voici comment cet avertissement se répercute sur la couverture d’assurance voyage de Croix Bleue Medavie :

Annulation et interruption de voyage (si le régime comporte cette garantie) : Les dépenses admissibles sont COUVERTES dans le cas des voyages dont le départ est prévu dans les deux prochaines semaines, à condition que la réservation ait été faite le 15 mars 2020 ou avant cette date. Nous demandons aux adhérents de NE PAS nous appeler au sujet d’un voyage prévu dans plus d’un mois, mais de plutôt communiquer avec nous lorsqu’ils seront plus près de leur date de départ. Tous les adhérents doivent consulter notre site Web sur la COVID-19 pour connaître l’information la plus à jour.


Un adhérent peut-il annuler un voyage qui comprenait la visite de plusieurs pays si un seul de ces pays est visé par un avertissement aux voyageurs de niveau 3 ou de niveau 4?

Oui, à condition que l’avertissement ait été émis avant le départ.

Une demande de règlement pour interruption de voyage peut être admissible si l’adhérent se trouve déjà dans un pays non visé par un avertissement de niveau 3 ou de niveau 4 du gouvernement du Canada et prévoyait se rendre dans un pays visé par un avertissement de niveau 3 ou de niveau 4, si cet avertissement n’était pas en vigueur lorsque l’adhérent a acheté son voyage.


Un adhérent peut-il annuler une croisière?

Le gouvernement du Canada a émis l’avertissement d’éviter tout voyage en croisière jusqu’à nouvel ordre. Par conséquent, un voyage en croisière réservé avant le 9 mars 2020 et dont le départ est prévu dans les deux prochaines semaines est admissible à la couverture d’annulation de voyage à l’heure actuelle. Nous surveillons l’état de cet avertissement de façon continue et communiquerons tout changement s’y rapportant.

Si l’itinéraire de voyage comporte un séjour prolongé dans un pays en plus de la croisière, les adhérents doivent communiquer avec Croix Bleue Medavie pour déterminer quelles portions du voyage sont admissibles à l’annulation de voyage ou à l’interruption de voyage.


À qui les adhérents doivent-ils s’adresser en premier s’ils doivent annuler leur voyage et souhaitent se faire rembourser?

Les adhérents doivent d’abord tenter d’obtenir un remboursement ou un crédit auprès de leur transporteur aérien ou de leur agence de voyages. Croix Bleue Medavie est le dernier payeur dans le cadre des demandes de règlement pour annulation de voyage.


Combien de temps à l’avance un voyage à destination d’un pays ou d’une région spécifique qui fait actuellement l’objet d’un avertissement de niveau 3 ou de niveau 4 peut-il est annulé?

À l’heure actuelle, seuls les voyages dont le départ est prévu au cours des deux prochaines semaines sont admissibles à une annulation. Cette fenêtre de deux semaines est surveillée de façon continue et tout changement s’y rapportant sera communiqué. Elle devrait être maintenue jusqu’à ce que l’épidémie commence à s’estomper. Nous demandons aux adhérents qui ont un voyage prévu dans plus d’un mois de consulter notre site Web sur la COVID-19 lorsqu’ils seront plus près de leur date de départ.


Un adhérent est-il couvert si : A) le gouvernement du pays de destination avise les voyageurs qu’ils doivent se placer en quarantaine à leur arrivée; ou B) son gouvernement provincial avise les voyageurs qu’ils devront se placer en quarantaine à leur retour?

Les adhérents sont couverts dans les scénarios A ou B si le voyage a été réservé avant que l’avertissement du gouvernement du Canada ait été émis. Les actions et/ou recommandations d’un gouvernement provincial ou étranger n’influent pas sur la couverture d’assurance voyage. Les adhérents doivent communiquer avec leur agence de voyages, leur(s) transporteur(s) aérien(s) et/ou leur(s) voyagiste(s) pour demander un remboursement.


Un adhérent est-il couvert s’il se trouve dans un pays dont le gouvernement a interdit les vols hors du pays?

Les adhérents sont couverts dans ce cas particulier si le voyage a été réservé avant que l’avertissement du gouvernement du Canada ait été émis. Les actions et/ou recommandations d’un gouvernement provincial ou étranger n’influent pas sur la couverture d’assurance voyage. Les adhérents doivent communiquer avec leur agence de voyages, leur(s) transporteur(s) aérien(s) et/ou leur(s) voyagiste(s) pour demander un remboursement.


Qu’en est-il de l’annonce faite par Croix Bleue le 11 mars dernier, selon laquelle les demandes de règlement pour annulation de voyage liées à la COVID-19 ne seraient plus couvertes?

Cette annonce vise les polices d’assurance voyage individuelles. Elle NE S’APPLIQUE PAS aux régimes d’assurance collective. Étant donné que l’épidémie de COVID-19 est maintenant considérée comme une « situation connue », les polices d’assurance voyage individuelles souscrites le 12 mars 2020 ou après cette date ne couvrent pas les annulations liées à l’épidémie de COVID 19. Les polices d’assurance voyage individuelles souscrites avant cette date couvrent les annulations liées à l’épidémie de COVID-19 pour les destinations qui n’étaient pas déjà exclues. Les régimes personnels de soins de santé (c.-à-d. Éléments, Options Plus et Select) vendus par Croix Bleue Medavie au Canada atlantique ne comprennent pas de couverture d’annulation de voyage.

Que fait Croix Bleue Medavie pour assurer la continuité de ses activités dans le contexte de la pandémie de COVID-19?

Notre rôle de chef de file du domaine des soins de santé au sein de nos collectivités est toujours notre priorité numéro un. Nous comprenons l’importance d’être en mesure de servir nos clients et nos adhérents en cette période de crise sanitaire mondiale. Soyez assurés qu’alors que nous continuons à ajuster nos pratiques commerciales, vos besoins sont notre priorité. Nous avons un plan détaillé, nous suivons en permanence l’évolution des répercussions mondiales de la COVID-19 et communiquons régulièrement avec les autorités sanitaires fédérales et provinciales.

Tout est en place pour nous permettre de réduire au minimum les perturbations de service liées aux éclosions de COVID-19. Nous avons déployé notre programme de télétravail et instauré des mesures de distanciation sociale, de nettoyage et de désinfection supplémentaires afin de limiter le risque de propagation de la COVID-19.


S’il n’est pas possible d’obtenir la signature manuscrite physique d’un adhérent ou d’un promoteur de régime sur un formulaire, quelles sont les autres options disponibles?

Nous sommes conscients qu’il peut être difficile de faire signer un formulaire à la main dans les circonstances actuelles. C’est pourquoi nous acceptons les formulaires transmis selon les modalités suivantes pendant la pandémie de COVID-19:

Adhérents et promoteurs de régime

• Remplir, imprimer et signer le formulaire voulu, puis le numériser ou le prendre en photo et nous l’envoyer par courriel.

• Remplir le formulaire sur un téléphone intelligent, une tablette ou un ordinateur, puis en enregistrer une copie. Apposer une signature manuscrite électronique (véritable signature tracée sur un écran) sur le document au moyen d’une application de signature électronique et nous envoyer le formulaire par courriel. Remarque : Nous n’acceptons pas les signatures électroniques qui ne sont pas manuscrites (c.-à-d. les signatures générées par une solution « cliquez pour signer »).

Promoteurs de régime

• Dans le cas des déclarations du promoteur de régime liées aux demandes de prestations d’invalidité, il suffit d’entrer le nom et la date sur le formulaire, puis de le soumettre au moyen d’une adresse courriel contenant le domaine du promoteur de régime (c.-à-d. @nomdel’entreprise.ca). Les documents qui ne portent pas de signature manuscrite ne seront pas acceptés s’ils sont envoyés à partir d’une adresse de courriel personnelle.

• Les données sur l’adhésion peuvent continuer d’être téléversées dans un format numérique.

Dans certaines circonstances, une signature manuscrite physique pourrait continuer d’être exigée. Nous informerons alors l’adhérent ou le promoteur de régime, et nous trouverons ensemble une solution satisfaisante.


Que fait Croix Bleue Medavie pour tenir tout le monde informé?

Pour ce qui est des conseillers et des promoteurs de régime, Croix Bleue Medavie continue d’envoyer des communications et de mettre à jour sa page « Infocentre COVID-19 ».

Pour ce qui est de nos adhérents, notre Service à la clientèle est en mesure de répondre aux demandes de renseignements et un processus de transfert à un échelon supérieur est prévu au besoin. Notre fournisseur d’assistance voyage dans le monde entier, CanAssistance, a également toute l’information en main pour répondre aux questions liées au COVID-19 de la part des adhérents.

Croix Bleue Medavie a en outre créé une page Web en français et en anglais qui fait état de la situation entourant la COVID-19. Le lien vers cette page est placé bien en évidence sur notre page d’accueil.

Comment Medavie soutient-elle les collectivités qu’elle dessert pendant la pandémie?

La pandémie de COVID-19 nous a forcés à modifier notre perspective et à réfléchir à de nouvelles façons d’investir dans l’amélioration de la santé et du bien-être des Canadiens.

La mission de Medavie est d’améliorer le bien-être des Canadiens et notre engagement envers celle-ci est plus important que jamais dans le contexte existant. Notre engagement à améliorer le bien-être des Canadiens s’étend également à nos collectivités. Les besoins de nos collectivités sont importants pendant la crise actuelle, plus particulièrement chez les personnes vulnérables et à risque.

C’est pourquoi nous investissons, par l’entremise de la Fondation Medavie pour la santé, cinq millions de dollars dans l’amélioration des ressources en matière d’accessibilité alimentaire et de santé mentale.

Ce financement appuiera plus particulièrement des projets conçus pour lutter contre l’insécurité alimentaire, favoriser la santé mentale des adolescents et traiter l’anxiété et le stress post-traumatique liés à la COVID-19 chez les premiers répondants. Il sera distribué à des organismes communautaires au cours des prochaines semaines et des prochains mois pour répondre à des besoins urgents et les aider non seulement à traverser cette pandémie, mais aussi à s’en remettre. De plus, nous assouplissons les exigences pour les organismes qui reçoivent actuellement une subvention afin que ceux qui en ont le plus besoin obtiennent de l’aide rapidement et facilement.

Dans les prochaines semaines, nous vous fournirons plus de renseignements sur les bénéficiaires de ce financement.

La santé et le bien-être de nos collectivités sont au cœur de la mission de notre Fondation, une entité de bienfaisance distincte créée il y a plus de dix ans afin de soutenir les collectivités où nos employés et nos clients vivent et travaillent.

Bien entendu, ce financement vient s’ajouter aux projets que nous avons mis en œuvre pour soutenir nos clients et nos intervenants pendant la pandémie.


Améliorer le bien-être des Canadiens

Depuis plus de 75 ans, Medavie et ses employés perpétuent une tradition de soutien envers nos collectivités. Il n’est donc pas surprenant que toutes nos équipes fassent honneur à cette tradition en affrontant cette période de crise avec courage, que ce soit en adoptant de nouvelles pratiques de travail, en travaillant de la maison ou en portant un équipement de protection individuelle complet pour offrir des soins de santé en première ligne. Peu importe ce que « se présenter au travail » signifie actuellement pour les membres de notre équipe, une chose est certaine, les efforts qu’ils déploient pour lutter contre la COVID-19 nous unifient et viennent renforcer le rôle que joue Medavie en tant que partenaire de solutions de santé sans but lucratif.

Les Canadiens croient depuis longtemps en l’importance de s’entraider et de prendre soin des personnes vulnérables. Cette valeur est incarnée dans notre quotidien, dans notre société et dans la place que nous occupons sur la scène internationale. Elle est aussi présente dans la mission de notre entreprise, qui n’a jamais été aussi importante que maintenant. Que ce soit en soutenant les patients, ses clients, ses adhérents, ses employés ou les collectivités, nous savons que Medavie joue un rôle essentiel dans la vie des Canadiens.

Qu’est-ce qu’un coronavirus?

Les coronavirus constituent une grande famille de virus qui provoquent des maladies chez les animaux et chez les humains. Chez les humains, plusieurs coronavirus entraînent des infections respiratoires allant du simple rhume à des maladies plus graves tels que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Le coronavirus découvert le plus récemment (SARS‑CoV‑2) cause la maladie à coronavirus COVID-19. Ce nouveau virus et cette nouvelle maladie étaient inconnus avant le début de l’éclosion à Wuhan, en Chine, en décembre 2019. (Source : Organisation mondiale de la Santé)


Où peut-on en apprendre davantage?

Des renseignements et des ressources supplémentaires concernant la COVID-19 sont accessibles en français et en anglais sur le site Web du gouvernement du Canada.


Téléchargements

Modèle de message sur la santé mentale à transmettre à vos adhérents - Français | Anglais

Accès aux médicaments pendant la pandémie de COVID-19 - Français | Anglais

COVID-19 Outils numérique – Feuillet pour les adhérants - Français | Anglais

Un message de notre chef de la direction - Français | Anglais

FAQ pour l’assurance individuelle au Canada atlantique - Français | Anglais

Confirmation de maladie – Formulaire de l’employé(e) - Français | Anglais

Formulaires de demande de règlement de l’assurance voyage - Français | Anglais


Alors que nous soutenons nos clients et nos adhérents dans le contexte de la pandémie, soyez assurés que nous continuons de répondre à tous les besoins opérationnels normaux. Veuillez communiquer avec votre représentant de Croix Bleue Medavie si vous avez des questions au sujet de nos produits et services.